Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 10:49
DES NOTAIRES ET DES AVOCATS "SE RAPPROCHENT"

DES NOTAIRES ET DES AVOCATS « SE RAPPROCHENT »

Le journal « La Nouvelle République » nous apprend que dans une agglomération du Val de Loire, deux importants cabinets de notaires et d'avocats viennent de s'installer dans un même immeuble, qu'ils ont fait construire ensemble sur un grand terrain avec parkings et espaces verts.

L'ensemble regroupe 75 professionnels : l'étude des notaires (30 personnes dont 6 notaires) + le cabinet des avocats (45 personnes dont 18 avocats).

Les clients peuvent donc trouver maintenant, à ce même endroit, la gamme complète des services juridiques qu'ils attendent : actes notariés, procédures judiciaires, et conseils en tous domaines donnés tant par les avocats que par les notaires.

Il y a fort à parier que ces « consommateurs » de services juridiques auront bientôt du mal à distinguer, en ce même lieu, les avocats des notaires et réciproquement.

Il appartiendra à ces dernier d'utiliser ou non, en positionnant le curseur à leur convenance, les possibilités que leur offre maintenant la loi : fusion pure et simple de leurs cabinets dans une même société, holding commune, …

Cette initiative constitue, pour leurs confrères des deux professions, une expérience à observer de près … et à suivre le cas échéant.

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

jjj 05/12/2015 22:07

Je soutiens parfaitement Emmanuel MACRON sur le principe de la LI.

Cependant, l'inter professionnalité et notamment le rapprochement avec les avocats ne me semble pas aller dans le bon sens... Ni pour les juristes, ni pour les clients. D'un point de vue juridique et psychologique...
Les notaires sont les spécialistes du compromis, du contrat, de l'accord réfléchit et signé, en principe dans un climat apaisé. Ils font d'ailleurs tout ce qui est en leur pouvoir pour que leurs clients n'aillent pas, un jour, voir un avocat.
Les Avocats sont des spécialistes du conflit. Ils sont là pour revendiquer des choses, défendre bec et ongles leur client. Ils vont ainsi scruter le travail du notaire, et essayer de trouver la faille pour remettre en cause l'engagement de leur client... Ce sont des hommes de procédures...
Bref, l'état d'esprit dans ces deux professions est très différent ; d'ailleurs, elles ne s'apprécient pas beaucoup...

Si elles venaient à travailler sous le même toit, il y a fort à parier que ni le client (qui, lorsqu'il va voir son notaire souhaite rencontrer l'homme serein et pédagogue du consensus (et non un ''rodvailer'') qui ne le fera payer que lorsqu'il aura réussi à élaborer un bon compromis), ni ces frères ennemis du droit, n'y trouveraient leur compte (allez... sauf pour les divorces et liquidation de communauté).

La distinction multiséculaire Notaire / Avocat est une sage distinction.

Notaire 01/12/2015 13:16

À Bernard,

Avec les logiciels robots vous créerait de l'emploi!

Votre démonstration est parfaite et va tout a fait dans le sens de la loi voulue par notre ministre , qui je vous le rappelle n'est pas de créer des robots (même en logiciels), mais des emplois ( d'hommes).

avocats notaires 01/12/2015 13:57

Votre raisonnement est totalement rétrograde : l'emploi est créé par le progrès technique, l'innovation, l'utilisation des nouvelles technologies, le développement du numerique. Pas l'inverse !

na 01/12/2015 09:21

N'y a-t-il pas une erreur dans l'énoncé ! :

"L'ensemble regroupe 75 professionnels : l'étude des notaires (30 personnes dont 6 notaires) + le cabinet des avocats (45 personnes dont 18 avocats)."

Soit un notaire pour 5 employés (dont probablement la moitié de DN) et un avocat pour moins de 3 salariés !
Il n'est que temps de révolutionner tout cela.

XC 01/12/2015 13:00

Je confirme les nouveaux savent tout faire (recevoir, rédiger, taxer etc...)

avocats notaires 01/12/2015 10:26

La réforme Macron va faire émerger un nouveau profil de notaires, qui ressembleront davantage aux autres professions libérales, notamment les avocats : avec ou sans secrétariat, ou un secrétariat partagé avec d'autres professionnels (avocat, huissier, ...).
La comptabilité peut être traitée par un cabinet comptable extérieur.
Quant au "notaire Macron", il va pouvoir produire sans personnel, au moins dans un premier temps, en utilisant toutes les potentialités des logiciels robots et, plus généralement, des technologies numériques.
De nouveaux prestataires extérieurs apparaissent, qui vont proposer des services élaborés aux notaires Macron, avec des gains de productivité considérables, qui permettront à ceux-ci d'exercer sans personnel, donc avec très peu de charges fixes, au moins dans un premier temps.
Ainsi, on imagine très bien un nouvel office viable avec 100 ou 120.000 euros de CA annuel, à l'image des autres professions libérales (avocats, médecins, infirmiers, architectes, consultants divers, taxis, VTC, ...).
D'ailleurs, les NA, prochains notaires Macron, ne sont-ils pas déjà habitués à tout faire eux-mêmes dans les dossiers dont ils sont chargés, y compris pour certains les formalités ?
La nouveauté pour ces NA devenus "notaires Macron", c'est qu'ils travailleront désormais à leur compte et s'organiseront pour dégager un résultat positif.
C'est l'objet de la loi Macron, tel qu'il résulte du remarquable (et néanmoins très critiqué par les notaires 1816) rapport de l'IGF.
Les "notaires Macron" ne ressembleront pas aux "notaires 1816". Ils seront organisés différemment, ils fonctionneront différemment. Ils seront des notaires "nouvelle generation".

Pepito 30/11/2015 23:13

Mais oui, et puis ils auront une bonne facture, ces consommateurs: celui qui soutient se genre d'association devient complice d'une escroquerie nationale, des pauvres gens !!!!