Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 08:04
A SAINT MALO (!), UNE BUSE S'EN PREND ELLE AUSSI À UN NOTAIRE

Un article du "Pays Malouin" :

"http://www.lepaysmalouin.fr/2016/06/17/insolite-un-joggeur-attaque-par-une-buse-a-combourg/

Attaqué par une buse à Combourg

En plein jogging, Charles L... s'est fait prendre pour cible par une buse. Il s'en est sorti avec des égratignures au cuir chevelu.

17/06/2016 à 17:14

La buse variable est très présente en France. Son envergure avoisine les 1 mètre 10.

« C’est comme si on me jetait du gravier sur la tête. » Charles L... notaire à Combourg, n’est pas prêt d’oublier son jogging matinal, ce mardi 14 juin 2016, alors qu’il montait la côte du Breuil, une route entre Lourmais et Combourg.

Après un premier passage qui ressemblait à un coup de semonce, le rapace a foncé sur sa victime par-derrière. Surpris par cette attaque, Charles L... s’est dépêché de reprendre sa course. Plus de peur que de mal mais Charles L... s’en tire quand même avec des marques de griffures sur le crâne.

Un événement rare ?

Pas tant que ça. Le printemps est la période de nidification, une époque où les oiseaux protègent leurs nids et leurs œufs. Un moment qui s’étale, en général, d’avril à juillet. Les rapaces prennent alors « l’humain comme un prédateur dangereux » explique Jean-Jacques Peucat, bénévole à la Ligue de protections des oiseaux (LPO). Même si généralement ceux-ci n’attaquent pas l’Homme.

Mais alors qui peut être attaqué ?

« Les gens en mouvement avec des vêtements bien visibles » sont des cibles potentielles précise Jean-Jacques Peucat. Joggeurs et cyclistes sont donc en première ligne.

Comment réagir ?

L’oiseau n’attaquera pas tout de suite mais fera un premier passage, en guise d’avertissement. Ensuite, il piquera par-derrière, comme pour la chasse. L’oiseau visera la partie la plus haute du corps. Mettre quelque chose au-dessus de sa tête (bâton, sac…) permettra de dévier l’oiseau vers cet objet. Casques, casquettes et chapeaux sont aussi de bonnes protections.

Que faire après ?

N’oubliez pas de prévenir la mairie pour qu’elle mette en place une signalétique. N’hésitez pas non plus à alerter la LPO. Elle recense les incidents. Les attaques ayant lieu à proximité des nids, cela permet de mieux connaître les populations de rapaces.

Thibault LECOQ"

Une buse qui ne l'était pas autant que certaines mauvaises langues peuvent le dire.

Il n'y a donc pas qu'Emmanuel Macron et quelques autres méchants !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PLV 18/06/2016 14:27

Des buses à St-Malo y'en a .

Articles Récents