Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 11:10
AFFAIRE FERRAND : LE COMMUNIQUÉ DU PROCUREUR DE BREST

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Notaire=déception 02/06/2017 12:45

Belle blague que son premier communiqué...

La plainte d'anticor a bien joué son rôle. Car avec constitution de partie civile, n'en déplaise à Emmanuel et à tous ses adorateurs DN, elle aurait écarté le Proc, et sa vassalité au GDS.

Cette prétendue enquête n'est en fait qu'une pitoyable tentative de contrôler la chute.

DN5 01/06/2017 13:17

Le TAS de PARIS est en ligne et de nouvelles dates ont été ajoutées

Jean 01/06/2017 11:55

Il ne faut pas oublier si vite que Richard Ferrand a beaucoup œuvré pour les diplômés notaires et pour la réforme Macron. Il a travaillé dur pour faire bouger les choses face aux lobbys de la corporation notariale. Souvenez-vous des réunions avec les GDS successifs, toutes les interventions de Richard Ferrand pour faire valoir nos intérêts ! Laissons la justice faire son travail et n'oublions pas le passé !

Notaire=déception 02/06/2017 12:39

Sans doute pas encore notaire, et déjà le réseautage dans les veines, ce Jean.

N'oubliez pas d'indiquer qu'il pleut sur le temple, histoire de faire bonne mesure...

avocats notaires 01/06/2017 13:27

Sur le thème de l'amitié et de la trahison en politique, l'avis du socialiste Kofi Yamgnane, qui observe l'ascension politique de son ancien conseiller Richard Ferrand et dresse un constat peu élogieux : «Je pense que c'est par opportunité qu'il est devenu macroniste», disait-il fin avril dans Ouest France. «Mon sentiment est bien qu'il a trahi idéologiquement le PS. On ne peut pas être dans l'aile gauche du PS, flirter avec les frondeurs et partir dans un mouvement qui est plus à droite qu'à gauche!».
Alors, Ferrand, "ami" de Macron, "traître" à l'aile gauche du PS ?
Disons plutôt simple opportuniste, qui a saisi, avec Macron, la chance de sa vie pour, enfin, devenir MINISTRE.
Maintenant qu'il a atteint le but ultime de son parcours politique, nul doute qu'il va s'y accrocher comme une bernique à son rocher.
Est-ce que cette attitude mérite respect et considération, au point de faire l'impasse sur "l'affaire" ? Pas sûr!

avocats notaires 01/06/2017 12:57

Jean :
Bien sûr qu'il faut reconnaître ce que Ferrand a fait, et aussi qu'il est maintenant très affaibli par ses arrangements avec l'éthique et que, pour cette raison, il constitue un boulet pour le gouvernement et le PR.
Et ce, indépendamment de toute procédure judiciaire.
Si Ferrand avait vraiment le sens de l'intérêt supérieur de la République, il aurait déjà remis, de lui même, sa démission.
Macron, à son poste éminent, doit aussi privilégier l'intérêt supérieur de la République et des citoyens, et donc ne pas persister à protéger son "ami". Mais c'est quoi l'amitié en politique, ce milieu où la règle est plutôt la trahison ?
Il est très possible que Ferrand ne soit pas réélu député, ce qui provoquerait sa sortie automatique du gouvernement. En même temps, si Macron et le PM attendent cela pour être soulagés de Ferrand, ça n'est pas très franc du colier, et c'est un très mauvais signal pour la suite des réformes attendues.
Des proches de Macron, qui sont très embarrassés par cette affaire et l'ampleur qu'elle a prise, estiment aussi que Ferrand doit sortir d'urgence du gouvernement.
Macron, en s'obstinant à le protéger, perd beaucoup en crédibilité, ce qui pourrait le gêner considérablement pour la suite de son action.