Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 12:49
"ALTERNANCE" A LA CHANCELLERIE

Extraits du Canard Enchaîné du 17 février :

"BAZAR À LA CHANCELLERIE

C'est sur un aimable échange que Jean-Jacques Urvoas, le nouveau garde des Sceaux, s'est séparé, le 4 février, du dircab de Taubira, Alain Christnacht, qu'il avait commencé par confirmer à son poste.

"C'est trop mou, ici, il faut brutaliser cette administration ! a-t-il commencé.

Dans ce cas, je ne suis pas la bonne personne, à répondu Christnacht.

Je le sais !" à lâché Urvoas.

Autre source de discorde entre les deux hommes, le "conseiller spécial" d'Urvoas Floran Vadillo, dont le domaine, la sécurité et le renseignement, a achevé d'exaspérer Christnacht, puisqu'il allait mordre considérablement sur le sien. Plus étonnant, Vadillo, qui s'est attribué l'un des plus prestigieux bureaux de la Chancellerie, s'y est aussitôt fait livrer "deux coffres-forts" et de la laque à cheveux.

"Nous étions tous prêts à assurer la transition et à aider Jean-Jacques Urvoas, mais il nous a à peine salués et nous a méprisés, raconte un des anciens du cabinet Taubira, au point que, lorsqu'il a proposé à trois d'entre nous de rester, ils ont refusé !"

Les anciens conseillers ont, tous ou presque, broyé leurs archives et même "écrasé les données" de leurs ordinateurs.

"C'était comme une alternance gauche-droite, et pas une transition calme dans un gouvernement de gauche", commente un envahisseur.

Quelle ambiance de camaraderie !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mister X 18/02/2016 20:11

"il nous a à peine salués et nous a méprisés"
C'est un ancien notaire ou quoi ?

CREDULE 18/02/2016 21:05

Effectivement si tel est le cas c'est pour le moins une attitude irrévérencieuse.
Je comprends parfaitement que cela puisse blesser.

CREDULE 18/02/2016 14:57

Espérons qu'une broyant leurs archives ils n'aient pas broyé les demandes de nomination .
Etonnant tout de même qu'un tel ministère puisse ainsi détruire des données sans l'accord de leur "nouveau patron". C'est ainsi que je l'ai compris. Situation pour le moins suprenante.

Banquier 18/02/2016 13:50

Nous devons donc nous inquiéter de la personnalité du nouveau ministre et de son entourage... qui aime se laquer les cheveux !

na 18/02/2016 15:02

et s'il se contentait de signer les décrets !!!!!