Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 13:50

CLAUDE MINERAUD, PARTENAIRE FINANCIER HISTORIQUE DU NOTARIAT, PRONOSTIQUE LA FIN DE CETTE ORGANISATION "AU PLUS DANS LES DIX ANS"

Claude Mineraud, partenaire financier historique des notaires (UNOFI, assurance de responsabilité civile, ...), et pour cette même raison considéré maintenant comme "encombrant", vient de sortir un livre intitulé "Un terrorisme planétaire : le capitalisme financier" (15 euros, Editions de la Différence), dans lequel il pronostique la fin prochaine du notariat, corporation qu'il connaît mieux que personne, et qui a assuré, au-delà même de l'imaginable, son enrichissement personnel.

Il y dénonce : "Une loi scélérate, impulsée par Sarkozy, qui aboutira, au plus dans dix ans, à la disparition de la fonction d'officier public dévolue au notaire".

Il fait évidemment référence à la récente création de "l'acte d'avocat", dont il reconnaît toute la force et le potentiel, au point de menacer l'existence même du notariat.

Eu égard à sa proximité très intéressée avec cette corporation, il ne fait aucun doute que ce terrible pronostic n'est que l'écho de l'opinion qui se répand au sein même du notariat et qui lui parvient chaque jour au contact de ses "amis" ou "ex-amis" notaires.

Il faut aussi reconnaître qu'en incitant les notaires à s'impliquer dans les juteuses mais illégales activités de courtage de produits financiers, totalement incompatibles avec le statut d'officier public et clairement condamnées par le ministre de la justice en personne, Claude Mineraud aura aussi apporté sa contribution personnelle à la disparition annoncée de cette organisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

Félix 15/11/2011 11:51


De qui se moque-t-on ?

Alors que le Président de la République, Nicolas SARKOZY, enjoint vigoureusement la Grèce et maintenant l'Italie à réaliser des réformes d'ordre budgétaire et économique comprenant notamment la
suppression des numérus clausus et monopole des professions règlementées afin de relancer la croissance conformément aux souhaits de BRUXELLES, le gouvernement français se garde bien de réformer
les professions règlementées alors que le 7 juin 2011 le Conseil de l'UE a dressé une liste officielle de recommandations de réforme à la France.

http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/recommendations_2011/csr_france_fr.pdf
Voici des extraits de ce document officiel:

Paragraphe 15:

"...Dans le secteur des services, des barrières à la concurrence
subsistent pour plusieurs professions réglementées. Un réexamen des conditions
d'accès à ces professions ou la suppression progressive de certains quotas (numerus clausus) et des droits exclusifs détenus par ces professions permettrait de remédier à cette situation."

Ensuite il est spécifié que le Conseil de l'UE RECOMMANDE que la France s'attache, au cours de la période 2011-2012, à:

....

Paragraphe 5:

Prendre des mesures supplémentaires pour supprimer les restrictions injustifiées dans les secteurs et professions réglementés, notamment dans le secteur des services et du commerce de détail.

Il va s'en dire que statut des notaires est clairement visé.

Mais le gouvernement persiste à faire l'autruche.