Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 11:41

CORRUPTION TOUJOURS : "LES CONFLITS D'INTERETS MINENT LA FRANCE"

C'est le titre d'un article de Pierre Cahuc, économiste, professeur à l'Ecole Polytechnique et à l'ENSAE, dans le numéro du 29 septembre de l'hebdomadaire Challenges.

Extraits :

"LES CONFLITS D'INTERETS MINENT LA FRANCE

Le manque de transparence publique nuit à la croissance et à l'emploi ... Inquiétant, sachant que la France a reculé de la 18e à la 25e place du classement de Transparency International.

Tandis que les affaires de financement politique occulte se multiplient, la France connaît une forte dégradation du niveau de transparence de ses pouvoirs publics.

Elle est passée de la 18e place en 2005 à la 25e en 2010 dans l'indice de perception de la corruption, et se situe à présent entre l'Uruguay et l'Estonie, loin derrière les pays du nord de l'Europe mais devant la Grèce, 78e.

Ce classement, réalisé par l'ONG Transparency International, résulte de l'agrégation de plusieurs sondages, qui posent des questions sur les détournements de fonds publics, sur la perception de pots-de-vin, sur la corruption d'agents, etc.

Cette dégradation est d'autant plus préoccupante que la corruption est en forte corrélation avec les indicateurs de performance économique.

Ainsi, les pays les plus transparents ont un PIB par tête plus important. Et les moins transparents cumulent à la fois un important déficit public et une forte dette.

...

De plus, la corruption influe sur la "satisfaction dans la vie". Le degré moyen de satisfaction d'un pays dépend, de façon surprenante, davantage du niveau de transparence que du revenu de ses habitants.

...

A cette aune, la situation française est problématique. Le chemin à parcourir pour s'approcher des meilleures pratiques en matière de transparence est immense. Il est urgent de se doter d'une réglementation vraiment efficace en matière de conflits d'intérêts."

 

Il n'est pas inutile de rappeler que le statut si particulier des notaires français (numerus clausus, monopole exclusif sur l'immobilier) favorise la connivence avec les élus locaux, et par là-même les opérations de corruption (conflits d'intérêts en tous genres, ...).

Cette situation franco-française explique aussi pourquoi les parlementaires, pour la plupart également élus locaux (conséquence néfaste du cumul des mandats), sont tellement réticents à réformer cette profession d'officiers publics (paradoxalement sans aucune prérogative d' "autorité publique" - voir l'arrêt CJUE du 24 mai 2011) sans l'aide de laquelle (complaisance, connivence, complicité) les opérations immobilières douteuses seraient impossibles.

Il est devenu vraiment urgent de moderniser et d'assainir le secteur des services juridiques en France, en direction de la "grande profession du droit" sous statut unique d'avocat.

Il ne fait aucun doute que la gravissime crise économique en développement va accélérer le mouvement.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires