Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 10:19

1411251029-MACRON-A-TOKYO.jpg 

 

EMMANUEL MACRON A TOKYO : "C'EST LA PREMIERE FOIS QUE NOUS AVONS UN PROGRAMME AUSSI OFFENSIF" POUR RENFORCER LA COMPETITIVITE DE LA FRANCE

Emmanuel Macron, en déplacement à Tokyo, vient de rappeler son ambitieux programme de réformes pour redresser l'économie en France.  

En bref :

. « C'est la première fois que nous avons un programme aussi offensif » pour renforcer la compétitivité de la France,

. La France doit « accélérer » les réformes via « un programme de forte modernisation »,

. Sa loi sur « l'activité et l'égalité des chances » sera présentée en Conseil des ministres en décembre et examinée au Parlement au printemps,

. « Notre philosophie est très similaire à la situation japonaise : comment améliorer la croissance potentielle, comment lever les blocages ».

. « Nous avons besoin de plus d'Europe ». « La réforme à la maison, des mesures incitatives en Europe : ce « New Deal » marque le début d'une nouvelle ère », a-t-il dit en saluant le programme d'investissements de 300 milliards d'euros en trois ans annoncé par Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission européenne.

. « Comme au Japon, nous devons aller plus loin ». « Nous traversons une période difficile, et dans ces moments, la loyauté entre partenaires financiers est un atout majeur ». Il a « remercié » les Japonais pour leurs investissements « de long terme » en France, en particulier dans la dette souveraine française.

La « réforme des professions réglementées » s'inscrit dans ce programme, certes ambitieux mais surtout imposé par la situation calamiteuse de l'économie et des finances du pays.

 

Après avoir déclaré hier en Corée :

. «Il faut créer plus de mobilité dans notre économie . »

. « La France maintenant doit accélérer sa modernisation, elle doit renforcer son action et ses réformes pour sortir de cette forme de langueur que certains peuvent avoir. Mais des entrepreneurs, nous en avons, des idées, nous en avons. Il faut leur laisser toute liberté pour déployer cette énergie . »

. « Je suis pour l'égalité réelle. L'égalité réelle qu'est-ce que c'est ? C'est faux de dire qu'il y a une égalité sur tout le territoire en France. Il y a des gens qui ont le droit de travailler, d'autres qui ne l'ont pas . »

. « Quand il faut parfois sur le terrain ou dans certaines branches s'adapter un peu davantage, il faut savoir le faire. »

. « C'est vrai que nous avons besoin de créer plus de mobilité dans notre économie et dans notre société. »

. « Je pense que la France a pris ses responsabilités. Elle est en train d'exécuter un programme ambitieux d'économies, d'autant plus ambitieux qu'il n'a jamais été pris à ce niveau là. Elle s'y tiendra jusqu'au bout. Elle se tiendra à ce programme comme elle se tiendra à ses engagements en matières de réforme et de compétitivité. C'est comme cela que nous fonctionnons. »

 

Tout cela s'applique évidemment, mot pour mot, au notariat et à la réforme engagée de son statut (liberté d'installation, tarif, concurrence, ... ).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

Lefrançois 26/11/2014 09:46

Merci pour l'article Maître;
C'est une affaire à suivre. Il y aura surement que des bon résultats pour ce programme de réformes pour redresser l'économie en France.

Libertepourtous 25/11/2014 19:05

Merci M. Macron ! C'est très encourageant, et j'observe une certaine constance dans les propos tenus par notre ministre, il semblerait que l'on soit enfin compris et entendus. Notaires stagiaires,
notaires assistants, nous entrons dans la lumière ....

Diplômé notaire au chômage 25/11/2014 18:18

J'espère que M. Macron aura connaissance de ce mail du CSN, et qu'il lira ces termes choquants :

"Il n'est pas question de « demander » aux collaborateurs s'ils souhaitent être présents, mais bien de faire en sorte qu'ils soient présents ! "

La dictature est de règle dans certaines études, en voici la preuve...