Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:43

 

 

1501231822 IMAGE RECUE DE XX 

 

Cette image, diffusée par les "Notaires furibards", constitue une incitation publique et explicite à la violence et aux actes de terrorisme (Article 24 de la loi du 29 juillet 1881 : 5 ans d'emprisonnement + 45.000 euros d'amende + Fautes aggravées s'agissant d'officiers publics) !

   

Menaces de mort sur le ministre et le député : Art. 222-17 du Code pénal + Fautes aggravées (officiers publics) !

 

EMMANUEL MACRON A DECLARE AVOIR RECU DES MENACES DE MORT ET QU'IL AVAIT PORTE PLAINTE

mmanuel Macron a déclaré aujourd'hui, devant l'Assemblée nationale, avoir reçu « des menaces de mort de certains officiers publics ministériels », et qu'il avait porté plainte !

Sous le titre de "GARE AUX BALLES PERDUES..." , un article dans "Marianne" revient sur cette même photo, dans les termes suivant :

"Si les "Macrons" visés, au pluriel, peuvent prêter à confusion - s'agit-il des inspecteurs des finances dans leur ensemble ? Ou des zélotes, à droite comme à gauche, du ministre de l'Econoie ? -, point d'ambiguïté, en revanche, concernant Richard Ferrand, député PS du Finistère et rapporteur de la loi débattue ces jours-ci. Deux personnalités publiques nommément menacées. Au second degré, évidemment, assure l'ASPN (Association pour la Sauvegarde du Notariat). Mais, dans la bouche d'un officier ministériel - estimable fonction dont ne cessent de se prévaloir les notaires - , il y a des mots qui surprennent."

Il ne doit plus rester, à ce jour, beaucoup de journaux et magazines engagés aux côtés de la corporation. A l'évidence, il y a eu, dans l'approche des médias (qui, ne l'oublions pas, forgent l'opinion) par les responsables de la profession, une stratégie pour le moins discutable !

La suite se joue au parlement et, aux dernières nouvelles, la séance de vote de la loi Macron serait reportée au 17 février.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

Thomas de RICAUD 06/02/2015 22:29

@ Pas avocat (Les autres je n'ai pas le temps ! Et puis l'expérience m'a prouvé que dialoguer avec eux était aussi utile que de pisser dans un violon...) : Je ne fais preuve ici d'aucun
corporatisme, permettez-moi de le dire, en affirmant que nous faire passer cette photo pour "des menaces de mort" est d'un RIDICULE RAREMENT ATTEINT EN POLITIQUE !!!

Après, sur la qualité de l'humour, on peut discuter. Pour ma part, notaire ou facteur (pardon, examinateur du permis de conduire...), j'ai naturellement un humour assez noir et cynique... Donc, si
j'étais un homme politique (vous comparez ici avec un salarié faisant ça à son patron...?!), et que j'étais visé par une telle photo, ça me ferait franchement sourire !

Enfin, la seule chose que je déplore vraiment, c'est - comme vous le dites très justement - qu'il s'agisse d'un notaire en exercice. Son statut n'autorise pas un tel humour public. On peut donc se
demander s'il n'aurait pas commis une faute déontologique, qui relève de la discipline professionnelle... mais pas du tribunal correctionnel ou de la cour d'assises !!! Sauf à basculer (on s'en
approche) dans un tout autre régime politique...

D'ailleurs, qui est la seule véritable victime de cette mauvaise blague ? Non mais franchement ? La profession notariale, puisqu'elle permet au petit soldat MACRON de se poser devant le tribunal
médiatique en victime...

JE SUIS CHARLIE FURIBARD ? Ah ah ah ah...

dugard 06/02/2015 14:19

Si les menaces se limite à ce montage c'est déjà pas mal au contraire !
Très peu voire aucun notaire ne manipule à fond l'outil informatique particulièrement les logiciel de photocomposition ou de retouche d'image comme Photoshop! donc des menaces de mort en bande
organisée avec un Notaire corse en plein milieu ... (vous prendrez le mot dans le sens qui vous plaît)...

Certains font comme le CSN et son lobbying : rétropédalage à fond les ballons !

Chacun doit défendre ses intérêts mais il y a des limites à ne pas dépasser : l'intérêt général doit toujours primer sur l'intérêt particulier n'en déplaise à certains !

Le lobbying auprès des profs de droit a-t-il été efficace : on dirait. Ils ont tous signé la pétition alors que ce sont eux qui ont validé nos diplômes ...

Un colloque " lobbying " a même été organisé ce mois de janvier par ASSAS on croit rêver :
c'était mieux avant la loi Macron un peu le sens du discours !

J'ai dû me tromper finalement, le notariat en exercice et ses amis ont le même discours que les pharmaciens "le diplôme ne suffit pas pour exercer" il faut en plus avoir des réseaux et faire du
lobbying !

... Ou bien racheter plein pot à papy son étude vieillotte qui sent bon la naphtaline avec un petit complément pour ses vieux jours bien entendu.

Pas avocat 06/02/2015 14:15

Il fallait bien sur lire "non favorables à la réforme"

Pas avocat 06/02/2015 13:13

Quand je parle de mauvaise foi, j'en trouve un exemple à chaque fois.
Mauvaise foi des diplômés : la plainte de Monsieur Macron ne porte que sur cette photo, il suffit de regarder un peu la presse pour s'en rendre compte.
Mauvaise foi des notaires favorables à la réforme : Monsieur de Ricaud, comment pouvez-vous trouver que ce panneau est négligeable ? Ce notaire n'a pas à faire de blague sur la chasse au ministre,
cela passerait mal pour des routiers mais pour un officier public, son devoir de réserve est bien supérieur... C'est donc minable pour l'image de la profession. Bien sûr, le corporatisme vous
oblige à défendre cette image, dire que ce n'est pas grave. Pensez-vous que ce serait drôle de voir un de vos salariés sur cette image avec une pancarte "Mon patron me pousse à bout, il va falloir
qu'il claque sinon ce sera moi" ou une phrase "humoristique" dans le même genre ! Et qu'on ne vienne pas nous sortir la liberté d'expression : elle a ses limites, si vous lisez la presse et les
textes (pour des hommes de droit, cela devrait être facile), vous verrez qu'on ne peut pas tout faire sous couvert de liberté d'expression : pas de menace de mort, pas d'incitation à la haine...
Vous allez être surpris : la liberté d'expression ne permet pas de faire d'appel au jihad !

J'en deviens ironique...

Je répète : au lieu de défendre chacun de votre coin votre corporation en regrettant le manque d'union, pensez à préparer l'avenir...

FND libre notaire 06/02/2015 09:32

Quand TDR mène ľenquète pour débusquer les voyoux qui menacent notre cher ministre, c est juste....le monde à l envers !
Laissez la justice travailler ! Les coquins seront punis. Et en attendant nos instances seraient bien inspirées de suspendre ces tristes individus...

notaireassistant 06/02/2015 09:17

@de ricaud
Cet article ne dit pas que les "soi-disant" menaces de mort se réduisait à ce photo-montage. Vous dites " aux dernières nouvelles etc..." c'est faux.

Thomas de RICAUD 06/02/2015 08:23

Aux dernières nouvelles, savez-vous que les soi-disant menaces de mort reçues par MACRON se résumeraient réellement à cette seule photo...

http://mobile.lepoint.fr/societe/menaces-contre-macron-un-notaire-d-ajaccio-entendu-par-la-police-05-02-2015-1902721_23.php

Ah ah ah ah aaaaaah !!!! On peut discuter de la qualité de cet humour, mais prendre ca au 1er degré...

SE MOQUERAIT-ON DE NOUS ? ET SI OUI, DEPUIS QUAND ? ;-)

Fred 05/02/2015 11:48

Pour info, l'Assemblee à voté dans la nuit de mardi à mercredi les nouvelles règles d'installation des notaires.(source Afp)

François 05/02/2015 08:59

@ ZOUZOUPETTE DU BRESIL

Enfin un notaire assistant lucide !
Je répète que je suis moi même notaire assistant désireux de m'installer mais pas dans les conditions de cette "réforme".
OK pour la cartographie et l'augmentation du nombre d'Etudes mais NON à la réforme du tarif (ou du moins faire quelques ajustements, certains actes à la baisse et d'autres à la hausse) et AMELIORER
LE CONCOURS !
plus de transparence, un jury neutre et réellement impartial et interdictions aux notaires en pla ce de se présenter.

LB 04/02/2015 22:32

Bravo M TRIGALLOU, votre blog a permis de nous réunir, de nous faire entendre. La victoire est proche, et vous en etes un des acteurs principaux.

ZOUZOUPETTE DU BRESIL 04/02/2015 19:23

Pour être passée dans plusieurs études, j'ai constaté que certaines fonctionnent à la méritocratie et d'autres au franc-maçonnisme.... Mais finalement, tout dépend de la région. Dans le Sud
(notamment la côte que ce soit les bouches du rhone, le var ou le 06), il est très difficile de trouver un Office. Je ne dis pas que ça n'existe pas mais c'est plutôt compliqué. Entre les nouveaux
diplômés, les anciens et ceux des autres régions qui veulent finir leurs vieux jours au soleil, on est beaucoup à postuler au même endroit. Est-ce pour autant illégitime de vouloir rester chez
"soi", près de sa famille ou doit-on obligatoirement aller dans un bled paumé parce qu'on rêve d'être notaire ? Cette réforme me fait peur parce que je sais que, conformément au rapport de Macron,
le Sud est carencé et, de fait beaucoup de gens vont postuler. Sur quels critères Taubira va-t-elle déterminer que tel ou tel notaire pourra s'installer ???? C'est ça le vrai enjeu aujourd'hui vous
ne trouvez pas ?
Abandonner le concours, c'est une chose, mais autoriser des critères totalement subjectifs, c'est stupide... Si on dépose 20 dossiers (ou 100 peu importe) pour la ville de Marseille, comment dire
que tel notaire peut s'installer et pas son homologue ? Parce qu'il a plus d'argent disponible (alors cette loi serait contre productive) ? Parce qu'il a plus de "connaissances" (bah alors si on
commence jamais, on peut pas évoluer)... cette loi me fait peur, vraiment...LEs conditions d'installation seront encore plus opaques que celles d'aujourd'hui (parce qu'aujourd'hui, au "PIRE",
y'avait le concours). demain, on n'aura plus rien, nous les roturiers... Si : racheter éventuellement les parts des sociétés ou offices individuels dont les propriétaires ne voudront plus (voulant
aller là où l'herbe est plus douce).

dugard 04/02/2015 17:52

@ notaireassistant

Tout à fait d'accord avec toi : les aléas de la vie font que des fois quand on a besoin de manger on accepte ce qui vient donc parfois des remplacements CDD congés maternité ! Et il vrai que pour
ce genre de remplacement les notaires préfèrent prendre ... un homme de peur d'avoir un second congé maternité sur le dos...
On m'a raconté ce cas avec des comptables c'était cocasse mais ils ont dû avoir les boules !

Pour ce qui est du nb d'études sur le CV : cela dépend du contexte et des études traversées !

Dans les compagnies tout le monde connaît les études à éviter (harcèlement quel qu'il soit, mauvaises conditions de travail, etc.) mais parfois on va y travailler !

notaireassistant 04/02/2015 15:29

@pasavocat
Je suis d'accord avec vous. Cette réforme, ce n'est pas le pied. Et il aurait être préférable que le CSN, la CLON ou je ne sais qui d'autres, décident à la fois de restreindre le nombre de diplômés
sortant des CFPN et DSN, et multiplie le nombre d'Etudes à créer.
ça n'a pas été fait. Alors, faute de mieux, on se réjouit, quand même un peu, de cette réforme qui va surement, aider un peu.

notaireassistant 04/02/2015 15:26

@chabosson

J'ai changé 5 fois d'Etude parce que j'ai fait des remplacements maternité 4 fois, tout simplement. Et la cinquième, j'ai enfin eu droit à un CDI. Ce sont des faits, objectifs. Loin des "jugements
de valeur".

Un ami s'est installé, après avoir réussi le concours. Il a une stagiaire, qu'il a gardé, malgré la loi Macron. Je dis ça comme ça.

"Mais est-on un bon candidat à la fonction, lorsque l'on manque de franchise..."
Expliquez moi le rapport....est-on un bon notaire quand on se pointe à l'Etude à 11h00. Qu'on engueule ses clercs. qu'on les oblige à venir manifester, qu'on les humilie, qu'on fait attendre ses
clients sans raison, qu'on demande à votre serviteur, de recevoir des actes authentiques, parce qu'on "est pressé"....Arrêtez vos sermons. Remettez-vous en cause. A 44 ans, il n'est pas trop
tard.

Vous prétendez qu'on n'est pas en RDA. En savez-vous quelque chose, du haut de votre petit trône? Je viens d'être licencié, parce que je n'ai pas voulu manifester avec mes employeurs. J'ai été
débarqué. Et en plus, tout courageux qu'ils sont, ils ont fait passer ça comme "licenciement économique"!

Concernant ma force ou ma détermination, une fois notaire installé, on en rediscutera, et je vous signerai mes écrits, promis.

Pas avocat 04/02/2015 13:47

Bonjour,

Je ne réagis pas à cet article mais aux différents commentaires lus sur ce blog.
Dire qu'on se plaint que les hommes politiques oeuvrent pour leur parti et non pour la France (et cela se remarque, le projet avait été émis par la droite sous sarko mais vu que la gauche le sort,
l'ump le trouve tout à coup bien minable)... on retrouve la même chose chez les gens d'une même profession, qui veut afficher une image unie.
Les notaires installés qui viennent donner des leçons sur les bienfaits du concours, le "quand on veut on peut", la "méritocratie"... ce ne sont que des foutaises, j'espère qu'ils n'y croient pas.
Les conditions de travail dans le notariat sont rudes, voire très rudes, dans 2/3 des études. Pour avoir bossé hors notariat, je confirme qu'il existe des métiers où on ne va pas travailler la
boule au ventre et où on gagne mieux sa vie.
Pour les jeunes diplômés qui veulent s'installer : stop, arrêtez de dire que cette réforme n'aura que des aspects positifs, de nier que certains vont y laisser des plumes, etc. Cette réforme est
loin d'être idéale... même si je vous rejoins que le fait qu'elle a au moins le mérite d'exister et la profession aurait du la proposer d'elle-même pour éviter ces aspects négatifs.
Il aurait été bienvenu d'associer les points de vue dans un débat constructif mais au contraire, nous avons les "notaires furibards" contre "LIDN" avec des coups bas des deux côtés... J'en ai
presque honte... Vous pouvez enlever "presque". Pour réagir un minimum sur l'article : cette campagne est bien ridicule.


Pour moi, les dés sont jetés, la réforme est décidé. Tant mieux pour ceux qui sont contents et tant pis pour les autres... Le travail aurait dû être fait avant.

Tout n'est pas fini cependant. Si la profession est capable d'aller de l'avant, elle verra les pistes de solution. Si elle veut s'arc-bouter sur la conservation de son système, elle va se contenter
de faire du lobby, auprès du sénat bientôt.

Si elle peut aller de l'avant, elle peut travailler sur un point clef : la formation.
Arrêtons ce BTS sans intérêt, revenons au principe du diplôme de clerc. Formons des gens prêts à aborber la complexité juridique sans fin qui se présente.
Arrêtons de sortir 2.000 (chiffre à confirmer) diplômés notaires par an. Qui n'a pas eu dans sa classe, un mec qui n'a jamais compris comment fonctionnait un bail commercial (par exemple). Le
notariat donne le diplôme à ce genre de personnes. Je ne l'invente pas. Il faut réduire le nombre de diplômés, pas pour réduire le nombre mais pour conserver des gens compétents... simplement
durcir la sélection.

Je me serai fait des ennemis dans les deux camps, peut-être pour vous permettre de vous unir et de travailler ensemble sur les solutions à trouver. Bon courage.

dugard 04/02/2015 07:56

On le voit avec l'affaire Bettencourt certains ferait n'importe quoi pour conserver leurs clients même s'il marque sur le dossier que ce qu'il fait "c'est une connerie" (testament avec légataire
universel étranger à la famille). S'il ne faut pas le faire, on ne le fait pas !

Que se passera t il après le vote de la Loi Macron ...

Anonyme car on a pas le choix 04/02/2015 00:12

A "Chabosson"

Je suis sincèrement heureux que pour vous tout ce soit bien passé mais votre cas n'est pas une généralité.
Dans mon secteur de banlieue parisienne les notaires en place n'ont AUCUNE envie de présenter des perches tout heureux de continuer à se gaver avec le gros gâteau en pressurant leurs employés. Ah
ca ils pleurent même quand ils s'achètent un appartement par an.

Par ailleurs, on est pas en RDA mais le maccarthysme ca a existé.
Qd on a des notaires complètement possédés qui promettent une chasse aux sorcières (cf BAI) ou menacent de morts on est en droit de tenter de protéger un minimum sa carrière.

Donc vive les masques non pas pour planter un couteau dans le dos mais pour éviter de se tirer une balle dans le pied.

FOSSIER 04/02/2015 00:02

@Chabosson
Des disparités énormes existent d'une région à l'autre ... il y a beaucoup de diplômés dans certaines régions, ou il y a de grosses universités et un cfpn. Dans ces zones, qui sont en zone carencée
(notamment nord de paris, ou nord pdc), il ya moins de professionnels qu'ailleurs et plus de diplômés. Ce raccourci de la simple volonté n'est sans doute pas vérifiable selon l'endroit ou l'on se
situe.

Chabosson 03/02/2015 22:37

A "Notaireassistant",

En ce qui me concerne, aucun parent dans le notariat, et loin s'en faut.
Tous mes camarades de promo, comme moi: installés, à quelques rares exceptions prêt... qui n'ont surtout pas su saisir les perches qui se présentaient: vous voyez ce que je veux dire?
Les occasions d'installations ne manquent pas, moi-même, j'en ai eu 3 : ce sont surtout les candidats qui manquent de courrage, C'est plus facile de "baver" sur le boss, hein, que de transformer
les mauvais coups en motivation pour s'installer.

Je note juste que dans l'office où je travaille: je n'ai strictement aucun roulement dans mes effectifs, sauf, grâce à Macron, notre stagiaire qui a été sacrifiée et qui ne demandait pourtant qu'à
rester.

Un collaborateur qui change 5 fois d'étude, avec chaque fois un patron digne des misérables... je me demande si ce n'est pas plutôt vous qui devriez remettre en question vos jugements de
valeurs.

L'installation, son poids à tous niveaux, qui impacte votre vie personnelle: avec un peu de recul, il faut un petit peu de courrage, oui, c'est le mot.

Mais est-t'on un bon candidat à la fonction, lorsque l'on manque de franchise, en écrivant sur ce blog en craignant de dévoiler son identité: pardonnez-moi, mais c'est un procédé pas très glorieux,
l'avatar, un peu lâche, non?

Vous n'êtes pas en RDA, de qui, de quoi avez-vous donc peur?
Que craignez-vous donc?

Imaginez-vous installé, observez les opportunités qui sont autour de vous, sachez les voir, et vous trouverez alors la force, qui semble vous manquer!


Salutations les plus respectueuses, et bas les masques !!

dugard 03/02/2015 10:32

On ne doit pas menacer qui que ce soit, a fortiori pour quelqu'un qui détient le sceau de la République !

Si des menaces odieuses ont été proférées, c'est peut-être que certains craignent la concurrence des " petits jeunes ", et en plus ils ne pourront pas fourguer leur boîte à des prix démentiels !
Bref un commerce comme un autre !

Il y aura l'épicerie du coin, le super et l'hyper marché tout semble fonctionner en coexistant. Certes il y aura quelques DRIVE mais bon cela existait déjà un peu (les notaires qui "faisaient du
sous barème" ...)

Pourquoi ne pas nous menacer, nous aussi, tant qu'on y est ! Les meilleurs conserveront leur clientèle intacte, les autres devront la partager avec les nouveaux entrant !!! Cela évitera les coupes
réglées avec les agences immobilières !
Certains seront peut être plus attentifs au détournement de clientèle...

FND libre notaire 03/02/2015 10:10

Le corridor tarifaire est remplace par les remises partielles. C est heureux. Une usine a gaz est abandonnee au profit d un mecanisme simple que tous les Francais connaissent et maitrisent. J y
souscris entierement. C est une amelioration issue des debats parlementaires et non pas un renoncement du gouvernement.
Quant aux menaces de mort proferees par des officiers publics contre notre ministre de l economie, elles sont absolument scandaleuses. Gageons que les procedures judiciaires entamees les
sanctionneront severement et que les sanctions disciplinaires aboutiront a la destitution de leurs auteurs et l interdiction definitive d exercer la profession.

notaireassistant 03/02/2015 09:36

@ chabosson :
Bien sûr, Monsieur Trigallou est en fait le seul correspondant de son blog. Il est un peu schizophrène.
Cher Monsieur, arrêtez votre discours de victimisation. Sur 5 études dans lesquelles j'ai travaillé, 3 de mes employeurs étaient de parfaits rentiers (on arrivé à l'Etude à 11h, on repart à
17h...normal!), quant aux 2 autres, ils semblaient avoir oublié l'éducation reçue, si toutefois ils en avaient reçu une! Et ce n'est pas de l'aigreur de ma part.
Les sons de cloches que j'entends de tous mes camarades de promo sont identiques.

M. Macron a fait fausse route sur certains points. ça aurait été catastrophique s'il était allé jusqu'au bout. Il a eu l'intelligence de reconnaître qu'il s'était trompé. Et c'est bien. Je ne vois
pas cela comme de l'incompétence (M. Tarrade a aussi reconnu des erreurs...mais c'était devant la commission Untermaier...).

Quand on voit votre débauche d'énergie pour manifester et faire votre lobbying agressif, je me dit également : heureusement que le ridicule ne tue pas!

"La haine appelle la haine" Très bien dit. Si vous (vous impersonnel = les notaires) aviez pris la mesure de cette situation, si vous aviez respectés et intégrés vos collaborateurs, vous n'en
seriez pas aujourd'hui à les obliger à venir manifester avec vous.

Ce site a pour but de nous permettre de nous exprimer, puisqu'un autre site "notaire assistant" a été piraté. Si vous voulez des mesures "constructives", allez donc vous en retourner à votre Feu
"Boite à Idée" (jingle!).

Ah, et svp, arrêtez avec votre armée des ombres, le manque de courage etc....c'est condescendant au possible. C'est facile de décliner son identité quand on est notaire installé. Quand on ne l'est
pas, on se fait VIRER parce qu'on a REFUSE de manifester avec ses employeurs.
"On récolte ce que l'on sème".

Salutations respectueuses, bien entendu.

CREDULE 03/02/2015 02:34

Les cours de catéchismes j'en suis bien loin. Mais une fois en poche de mon diplôme de notaire, je suis aller travailler plusieurs années en cabinet d'expertise comptable en ayant passé plusieurs
spécialités . Cela m'a au moins permis d'avoir une vision plus complète des activités exercées dans le cadre de l'activité d'expertise comptable et avocats avec lesquels je travaillais de manière
très soutenue. J'aurais apprécié à l'époque qu'un ministre de l'économie ait eu le courage de s'inscrire dans la démarche à ce jour entrepris par Monsieur MACRON. L'avantage d'avoir exercé dans
d'autres métiers avant de ne devenir notaire m'a au moins appris que procéder par des propos déplacés d'un côté ou de l'autre est profondément ridicule.
Donc je ne sais si vous savais établir des prévisionnels, construire un dossier de présentation du déploiement d'une activité, l'ordonner et la structurer dans son évolution, mais avec un peu de
modestie je vous souhaite d'y parvenir.
La nouvelle réforme envisagée doit récompenser les plus méritants, courageux, et volontaire dans leur démarche d'entreprise, et non ceux qui se croient arriver par des propos déplacés.
Bon courage...

Chabosson 02/02/2015 22:16

Monsieur Triganou,

Je découvre votre site: je trouve que c'est dommage que vos propos soient partiaux, ce qui ne les rend pas bien utiles.
Je suis certain que vous auriez pourtant des choses intéressantes à dire, car on devine que vous connaissez un peu le sujet du notariat.

Par exemple, vous relatez les "menaces de mort" faites à Mr MACRON: inadmissibles effectivement.
Mais vous omettez de dire que le ministre reconnaît s'être trompé, et, par dessus tout, "plaide coupable" selon ses termes. Or les menaces sont la réaction à une attitude intransigeante de sa part,
dans les négociations qui ont précédé.

Pour vous, et moi, reconnaître que l'on s'est trompé: c'est plutôt noble.
Pour un ministre de la République, qui dispose de moyens illimités, de prérogatives de puissance publique, qui est énarque, banquier pour riches et nantis... je trouve pour ma part que c'est une
preuve d'incompétence en la matière, de dogmatisme, et enfin, de sectarisme (cela fait six mois que ce monsieur fait fausse route et qu'on le lui a dit: n'a rien voulu savoir).

Dans l'office ou je travaille, la seule évocation de cette réforme, a amené à la non reconduction de la stagiaire que j'ai pourtant formée! C'est du concret.

Personne n'a le droit de se tromper, à ce niveau politique et technique!

Le ridicule ne tue pas, bien heureusement... pour lui, et ceux qui l'ont soutenu.

Il semblerait que bien de mes confrères, excédés, soient allés trop loin, sont inexcusables, même si ils ont répondu à des provocations, et une campagne de presse pro-Macron, partiale, et des
députés qui ont tenu sur les notariat, des propos outranciers, transformant les cas particuliers en généralités.

Mais qualifier les notaires de rentiers, de privilégiés, de profiteurs n'est il pas non plus, de manière inexcusable, dans la période économique difficile dans laquelle chacun se trouve, une
véritable incitation à la haine envers ces professionnels?

La haine appelle la haine: pour ma part, je regrette ce climat qui n'est pas constructif. Je vais d'ailleurs saisir le défenseur des droits, Monsieur Toubon.

Je regrette enfin, que le site ne fasse pas de propositions plus constructives, tenant compte des contraintes des notaires jeunes installés.

Ne le prenez pas mal, Monsieur, mais je voulais vous dire aussi qu'on ne sait pas d'avantage qui sont vos correspondants... et on en vient à se poser la question de savoir si vous n'êtes pas votre
propre correspondant !!

Y a t'il une "armée des ombres", ou êtes vous seul?? Cela manque un peu de courrage tout ça.

Blagues à part, Monsieur, je vous prie de recevoir mes salutations les plus respectueuses.

François Chabosson, notaire associé, à Montauban(82), 44 ans: en ce qui me concerne, vous avez mes coordonnées !

avocats notaires 03/02/2015 09:44



Pour vous aider à comprendre le fonctionnement d'Emmanuel Macron, totalement cohérent et pas seulement depuis qu'il occupe son poste ministériel, et sans prétendre détenir "la vérité", je vous
suggère de vous inspirer de la pêche à la truite (au besoin, relire Hemingway, "Trout fishing" ... et aussi la description de la pêche au thon par le même auteur). S'il reconnaît une erreur
d'appréciation sur la difficulté de mettre en oeuvre le "corridor tarifaire", c'est pour annoncer la possibilité de faire des "remises", dont les modalités seront définies par décret. Vous voyez
ce que vous voulez dans cette démarche, mais c'est, à mon avis, tout le contraire d'un renoncement.


Pour ce qui est de nos "correspondants", je vous rassure : ils sont bien réels, très nombreux et pas seulement dans le milieu du notariat. Quant à l'anonymat, il se justifie par la crainte de
représailles, crainte d'autant plus justifiée eu égard aux menaces récurrentes et violentes des notaires sur tous les supports (BAI, Twitter, blog, pages FB, ...).


On en reparle, et merci pour votre  contribution.


 



Notaireassistant 02/02/2015 21:26

Eh toi tu vas nous refaire quelques cours de catéchisme hein :)

CREDULE 02/02/2015 21:20

Si le principe est enfin accepté par le Conseil Supérieur du Notariat cela m’apparaît s’inscrire dans une démarche raisonnable et respectueuse de la prise en considération d’une multitude de jeunes
notaires disposant de véritables aptitudes pour s’installer et venir renforcer les possibilités d’extensions à de nouveaux marchés.
Vouloir réduire aujourd’hui les activités notariales aux seules prestations strictement inscrites dans le cadre des ventes immobilières, prêts, successions et donations (en pratique est très
réducteur).
Ceci permettra d’ouvrir plusieurs voies d’installations dans des perspectives de l’évolution d’un notariat « aux activités classiques » vers un notariat « aux activités plus novatrice ».
Il me semble que la liberté d’installation régulée sera plus juste que le concours car qui dit liberté d’installation régulée nécessitera, par comparaison à d’autres secteurs d’activités
économiques régulées, de pouvoir monter un dossier d’installation rigoureux en étant capable d’expliquer la réalité de son projet d’installation, marché visé, moyens matériels et humains devant
être mis en œuvre. Il sera vraisemblablement obligatoire d’établir un prévisionnel économique, financier et social, dont l’analyse sur la base de critères prédéterminés sera effectuée par une
Autorité Indépendante. Le critère de l’aptitude professionnelle par une expérience de terrain de plusieurs années constituant un élément factuel nécessaire et impératif en regard de la
responsabilité professionnelle liée à la détention du sceau.
Une solution qui somme toute permettra d’assouplir les conditions d’installations de manière graduée dans le temps, les Notaires feront l’apprentissage d’un système où le facteur concurrentiel dans
le respect de la réalisation des missions d’intérêts générales par l’ensemble des notaires le sera sous l’égide du Conseil de la Concurrence.
La réalité de l’ouverture de la profession à de nouveaux secteurs, tel ceux innovants dans le cadre de l’interprofessionnalité, ne le pourra que dans ce cadre strict et rigoureux, à défaut de quoi
l’interprofessionnalité d’exercice ne restera qu’un vœu pieux si l’on souhaite permettre d’en établir le particularisme face aux firmes Anglos saxonne.

AH LE LOUYA 02/02/2015 18:34

Pierre Luc VOGEL Président du Conseil supérieur du notariat ACCEPTE enfin le principe de la liberté d'installation régulée des diplômés notaires, propos recueillis dans une interview donnée au
journal le nouvel économiste.

AH LE LOUYA

http://www.lenouveleconomiste.fr/pierre-luc-vogel-notaire-oui-une-reforme-de-la-profession-mais-pas-dans-labsence-de-dialogue-25968/