Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 11:17

1412171122-ENSEIGNE-HAVAS-WORLDWIDE-PARIS-copie-1.jpg     

HAVAS ET LES NOTAIRES (suite)

Le très documenté Canard Enchaîné nous livre quelques détails sur la campagne de communication de crise des notaires, orchestrée (à grands frais) par Havas.  

Extraits :  

« Le ministre de l'Economie est vent debout contre Stéphane Fouks, l'ami de trente ans du Premier ministre, communicant et patron d'Havas :

« Celui-là, a martelé Macron, il exagère ! Il est le grand copain de Valls et il se trouve derrière la campagne des notaires contre mon projet de loi. C'est un peu fort de café ! »  

Il est vrai que c'est Havas, donc Fouks, avec l'aide d'un certain Anton Molina, ex-chargé de com' de Laurence Parisot au Medef, qui a décroché la campagne des notaires contre la loi Macron pour un budget de 2 millions d'euros, selon Bercy. De quoi payer des pages de pub dans la presse écrite et organiser des manifestations, comme celles du 17 septembre et du 10 décembre, qui ont réuni des dizaines de milliers de personnes à Paris. »  

 

Ainsi, il n'est pas certain que les millions d'euros dépensés avec l'aide d'Havas aient attiré aux notaires la sympathie du ministre de l'Economie, dont l'objectif reste la réforme en profondeur (liberté d'installation, concurrence par le tarif, interprofessionnalité, …) de leur profession.

Reste à savoir quelle sera l'attitude des parlementaires qui vont être appelés, dès janvier, à se prononcer sur le projet de loi !  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

FND 17/12/2014 19:01

Affligeant...2 millions d euros dépensés en pure perte alors que les notaires stagiaires peinent à trouver un stage et que cette manne leur serait beaucoup plus profitable qu à HAVAS...

Thomas de RICAUD 17/12/2014 13:42

M. MACRON, chantre de la Liberté, nous livre ici une merveilleuse illustration de sa conception réelle de la chose ! A méditer ! Bravo et merci pour ce témoignage !