Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 20:05

EMMANUEL MACRON A L'ASSEMBLEE NATIONALE : "MA RESPONSABILITE EST DE DEBLOQUER L'ECONOMIE FRANCAISE" :  

Extraits de la réponse du ministre de l'Economie à la question d'un député carrément au service des lobbies, cet après-midi (10 septembre) à l'Assemblée nationale :  

« … merci de m'offrir l'occasion de clarifier quelques éléments et je tenais à le faire devant vous ici aujourd'hui. Il y a en effet beaucoup de rumeurs et beaucoup de croyances sur ce sujet.  

Nous le voyons depuis le début de cette discussion, le principal problème de la France c'est l'anémie, c'est le manque de croissance, c'est le manque d'activité, c'est le manque d'emplois.  

Notre obsession, notre devoir, c'est de traquer partout où elle est possible l'activité, et l'activité n'est pas simplement à trouver chez les plus faibles ou dans la diminution des droits des plus faibles. Elle est un peu partout en France, partout où il existe des blocages au quotidien. Ma responsabilité, et c'est la feuille de route que Monsieur le Président de la République et Monsieur le Premier ministre m'ont donnée, c'est précisément de débloquer l'économie française par une série de réformes qui doivent la moderniser pour accroître l'activité.  

Il n'y a pas à ce sujet que les professions que vous avez mentionnées (notaires, …) ; il y a tout un tas d'autres sujets que nous évoquerons.  

Mais ceci dit, Monsieur, les choses ne doivent pas se faire contre les uns ou contre les autres. Cette modernisation ne peut se faire, Monsieur le Député, que dans un esprit de dialogue et de concertation, et c'est celui que je mènerai.  

Aussi, dès la semaine prochaine, avec Christiane Taubira, nous allons recevoir les professions juridiques, Avec Marisol Touraine nous recevrons les professions médicales, nous écouterons les uns les autres, mais écouter ne veut pas dire rester immobile.  

Notre devoir sera d'augmenter l'activité partout où nous pouvons le faire.

Le débat, nous le mènerons, avec l'esprit de mouvement, avec la volonté de réforme parce que gagner l'activité c'est notre devoir et ma responsabilité (cris sauvages dans l'hémicycle … de ceux qui veulent que rien ne change !).  

Ce débat, il sera conduit ici, c'est ce que j'ai proposé au Premier ministre et il a accepté - il s'agit bien d'un projet de loi - et que le débat parlementaire sur chacun de ces sujets puisse être mené avec vous. »  

 

C'est bien dit, et ce discours confirme clairement l'intention du ministre de procéder aux réformes de modernisation recommandées par le rapport de l'IGF, sans se laisser impressionner par certains bruits Place de la République, devant les préfectures, dans les offices ou en d'autres lieux.

"Eléments de langage" :

On remarque - et ça n'est pas un hasard - que les termes employés sont précisément ceux des rapports de la Commission Attali (rédigé par ... Emmanuel Macron, rapporteur de cette commission) et des Inspecteurs de l'IGF (collègues du jeune et talentueux ministre) !

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires