Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 18:02

LE COMMENTAIRE D'UN DIPLOME NOTAIRE AU SUJET DES PRESSIONS EXERCEES PAR LES NOTAIRES SUR LEURS COLLABORATEURS :  

« Les notaires actuellement dans les études font pression psychologiquement sur les salariés pour qu'ils manifestent en leur faisant comprendre en sous-entendus qu'il ne faudra rien attendre d'eux plus tard si on n'y va pas … C'est illégal et tous les salariés se sentent obligés de mettre « oui » pour ne pas se sentir catalogués …  

Je ne suis pas certain qu'ils feraient de même pour leurs salariés si ceux-ci étaient en danger !!!  

Dans certaines études c'est soit vous manifestez, soit un jour de congé en moins …  

Et certaines études seront fermées : pas le choix ... »  

Cette manipulation par les employeurs est en effet inadmissible.  

Ce sont là des mœurs d'une époque révolue, auxquelles la modernisation attendue devrait mettre un terme.  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

Serge 17/04/2015 19:39

Être notaire serait une tâche assez difficile. Il faudrait beaucoup de connaissance légale et beaucoup de confiance. Ce sont des gens qui ont étudié beaucoup. Il est intéressant de voir comment ce domaine change au fil du temps. Merci d’avoir partagé cet article !

Yves 09/09/2014 09:58

Bonjour,
Je suis moi même diplômé notaire et employé dans le notariat en tant que clerc.
Plusieurs choses me choquent profondément quant à ce que je peux lire sur ce blog et notamment les critiques émanant de mes « collègues », savoir les diplômés notaire travaillant dans une
Etude.
Je tiens tout d’abord à souligner, ayant auparavant travaillé dans d’autres branches du secteur privé, que le notariat ne mérite pas les qualificatifs utilisés.
Nous bénéficions d’une convention collective très protectrice, d’une treizième mois …
Pensez vous que les employés d’avocats soient mieux lotis en ce qui concerne les salaires et le reste ? pour bien connaître ce milieux, je peux vous affirmer que tout n’est pas rose tous les jours.
La pression dont vous parlez existe dans TOUS les secteurs privés, il est vrai qu’elle n‘est pas partout au même niveau, mais toutes les professions juridiques sont concernées.
Les augmentations qui sont la plupart du temps refusées, les primes versées au compte goutte … vous pensez que c’est uniquement le notariat qui est concerné ? que mes collègues qui portent autant
de critiques aillent travailler dans un cabinet d’avocat ou autre, votre discours sera le même. Mais en ce moment il est coutume de « casser du notaire » alors toutes les frustrations diverses et
variées voient la lumière.
Je tiens à le dire :
Je ne suis pas enfant de notaire ni « proche » d’un notaire mais je me suis tout de même lancé dans le notariat en souhaitant devenir notaire un jour et en connaissant les difficultés d’abord des
études en elles même et celle de l’installation. On dirait que les diplômés notaires ne découvrent la situation et ne s’en plaignent finalement qu’aujourd’hui !
Que des réformes doivent être envisagées pour moderniser et dynamiser la profession, d’accord mais pas ce qui est proposé qui marquerait véritablement la fin du notariat.

Relisez les lignes des idées proposées par la gouvernement…il ne s’agit pas de libéraliser la profession, ce qui pourrait paraître être une bonne chose, mais de PARTAGER NOS COMPETENCES AVEC LES
AVOCATS, ce qui petit à petit amènerait à la disparition totale de la profession.

Que l’ont augmente le nombre de notaires, bien entendu, c’est nécessaire, ouvrir la profession, d’accord, mais aux diplômés notaires et pas à un autre secteur qui n’a rien à voir avec le notre ! je
ne pense pas que la plupart de mes collègues mesure l’ampleur de la catastrophe que celà engendrerait et surtout pour nous en première ligne …

Le gouvernement parle d’ouvrir et de libéraliser la profession, soit, alors facilitez la liberté d’installation tout en l’encadrant tout de même, afin que le nombre de notaires soit augmenté et
qu’il y ait plus de compétition entre les Etudes et que le service public, parce qu’il s’agit quand même d’un service public, soit ainsi mieux rendu et que les notaires compétents et respectueux de
la clientèle restent à flot..

Mais partager certaines de nos attributions avec les avocats, alors ça non !
Nous, diplômés notaires, sommes spécialisés, tout de même 7 ans d’études dans une branche nécessitant des compétences bien spécifiques qui évoluent tout les jours (inutiles de reparler ici de la
loi ALUR et des réformes fiscales continuelles).

Les avocats souhaitent accroître leurs domaines de compétences car cette profession n’a pas pu s’autoréguler et ils se lamentent aujourd’hui d’être trop nombreux et ne pas gagner suffisamment
d’argent !
Lisez à ce sujet notamment le récent article de l’express : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/trop-d-avocats-en-france-la-profession-reflechit-a-des-solutions_1305738.html
c’est cette seule motivation qui a poussé ce lobbying et à être l’installateur d’un souhait de réforme du notariat…
Les avocats veulent faire du notariat ! ceci pour avoir dans leur secteur de compétence une branche supplémentaire pour gagner plus d’argent !
CHACUN SON METIER !
Dans l’absolu, les avocats souhaitent faire du notariat ? alors laisser les notaires exercer les attribution des avocats…
Les avocats veulent casser le « monopole » des notaires, alors nous, notaires, proposons de casser le monopole de la plaidoirie des avocats et ester en justice dans les nombreux dossiers qui nous
sont confiés et qui dépendant directement de notre compétence…
Je le répète, chacun son métier avec ses compétences et attributions !

C’est comme si les médecins souhaitaient marcher sur les plates bandes des pharmaciens et vendre les médicaments qu’ils prescrives ! Les avocats, pourquoi dans ce cas ne souhaitent t-ils pas
marcher sur les plates bandes des huissiers de justice et exercer la compétence des ces derniers en allant signifier une assignation par exemple ?
Je vous invite à lire l’article de l’express sus référencé qui pourra remettre les idées en place à plus d’un d’entre nous.
Quant à mes collègues des Etudes notariales qui en profitent pour casser du sucre sur le dos des notaires, allez voir ce qui se passe dans d’autres branches juridiques et imaginez vous ce qui se
passerait si la profession était ouverte aux avocats.. si des études notariales ferment, vous pensez que c’est vous que les cabinets d’avocat embaucheront ? et les comptables des Etudes, les
formalistes … vous pourrez aller emballer des légumes !

Je le répète : OUI pour augmenter le nombre de notaires en facilitant l’installation des diplômés notaires mais d’une manière tout à fait encadrée afin que la situation que connaissent les avocats
ne touche pas notre profession, dynamiser le notariat et l’ouvrir à la concurrence mais INTERNE à la profession et par avec d’autres secteurs du droit qui n’ont ni les attribution ni les
compétences. Je le répète ici encore, chacun son métier !

Articles Récents