Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 14:02

LE CREDIT AGRICOLE VEUT "SE RENFORCER DANS LES METIERS DE L'IMMOBILIER ... DANS TOUTE LEUR PALETTE"

Le Crédit Agricole, "plombé" par ses activités à l'étranger, notamment sa filiale en Grèce "Emporiki", et menacé de perdre un pourcentage important de ses créances (on parle de 30 à 50 % !), a décidé de se recentrer sur son coeur de métier historique, la banque de détail de proximité .

"La règle est simple : tout ce qui ne participe pas au projet du groupe, à la banque universelle de proximité, a vocation à être freiné, stoppé ou cédé", a indiqué le secrétaire général de la Fédération nationale du Crédit agricole, Philippe Brassac.

Celui-ci a ajouté que sa banque souhaitait se renforcer dans les métiers de l'immobilier : "A l'image de ce que nous avons fait avec les métiers de l'assurance, nous voulons intégrer les métiers de l'immobilier dans Casa dans toute leur palette."

Cette "palette" comprend déjà la négociation immobilière avec la filiale Square Habitat. Elle a naturellement vocation à s'étendre au conseil et à l'établissement des actes de vente et de prêt hypothécaire qui en sont la suite logique.

Les notaires, dont les ressources proviennent presque exclusivement du monopole de leur corporation sur l'immobilier, ont tout lieu de craindre que cet important établissement bancaire, et ceux qui le suivront, ne se satisfassent pas des lourds inconvénients du système actuellement en vigueur (numerus clausus, tarif obligatoire) et veuillent maîtriser tout le processus, y compris la rédaction des actes et la publicité foncière.

Ainsi, après l'Europe et les organisations internationales (FMI, Banque Mondiale, OCDE, ...), ce sont maintenant les banques qui menacent directement le monopole exclusif des notaires sur l'immobilier, et donc l'existence même de cette corporation en raison de sa totale dépendance financière à l'égard de ce secteur d'activité.

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires