Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 10:36

1412081041-THIBAULT-LANXADE-MEDEF.jpg 

LE SOUTIEN APPUYE DU MEDEF A LA LOI MACRON

Un correspondant nous signale cette très intéressante intervention de Thibaullt Lanxade, membre de la direction du MEDEF et président du pôle Entrepreneuriat et Croissance de cet organisme patronal, ce lundi matin sur RFI :  

Le projet de loi Macron, qui affiche l'ambition de « déverrouiller » l'économie française, va « véritablement dans la bonne direction ».  

« Ce que propose aujourd'hui Emmanuel Macron va véritablement dans la bonne direction. Sur les professions réglementées il y a un certain nombre de corporatismes qu'il faut faire évoluer, a déclaré le responsable de l'organisation patronale à deux jours de la présentation en conseil des ministres.  

« Oui, le texte est intéressant. Il va dans beaucoup de directions ».  

« Est-ce qu'il ira jusqu'au bout ? Aura-t-il la capacité et la latitude politique pour mener à bien ces réformes, ça nous le souhaitons », a-t-il poursuivi, soulignant qu'il y aurait « des résistances » dans le camp du ministre de l'Economie et « peut-être aussi dans certaines zones de corporatisme patronal ».  

Ce soutien appuyé du MEDEF est évidemment très important.  

Ajouté au sondage publié également aujourd'hui (article d'hier 7 décembre sur ce blog) qui confirme le plébiscite de l'opinion dans toutes les sensibilités politiques, c'est un gage important de réussite pour cette "véritable révolution culturelle" (selon la formule du ministre de l'Economie).  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

CREDULE 10/12/2014 04:05

Une analyse reprise par bien des chefs d'entreprise à l'égard des notaires. Ces derniers soulignent souvent que nous les notaires avons sur le monde des experts comptables au moins trente ans de
retard dans l'approche des problématiques posées , l'originalité des propositions formulées. La perception d'une problématique d'entreprise ne peut effectivement se concilier qu'au travers d'une
appréhension économique et financière dont le droit doit être un vecteur d'accompagnement. Si bien des avocats ont fait des efforts significatifs dans cette approche, le chemin au sein du notariat
est encore fort long. C'est dommage car bien des jeunes notaires y aspirent et sont parfaitement capable de relever de tels défis, et ce dans un partenariat effectif avec des avocats et experts
comptables. Le vecteur de la société interprofessionnelle pourra de la sorte favoriser un renouveau d'une offre de marché véritablement concurrentielle à terme de certains cabinets anglos saxons.
En cela un soutien énergique et très appuyé tant du MEDEF que de toutes les organisations patronales des PME sera un gage de réussite de ce renouveau impératif et nécessaire tant dans la profession
de notaire, que de la désincarsération d'offres de services à l'attention des entreprises. Ceux qui aujourd'hui s'arcboutent contre le projet de loi en cours seront aussi ceux qui finiront par
comprendre demain qu'une profession ne vivant qu'au nom du sacro saint monopole ne peuvent qu'accentuer leur chute dans un horizon à 5/10 ans. L'intelligence n'est pas le monopole exclusif des
détenteurs du pouvoirs en place au sein du notariat, il faut compter de plus en plus sur les aptitudes, volontés, et détermination de bien des jeunes avides d'évoluer dans un monde nouveau. Cela
devrait inciter certains dans les instances à un peu plus d'humilité et circonspection pour l'avenir, et leur avenir! Le MEDEF fait donc oeuvre utile par son action positive dans le soutien de ce
projet de loi.