Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 10:27

 

1409210748 PHOTO NOTAIRES MANI PARISLES MAUVAISES IDEES DE LA BAI DES NOTAIRES

Un correspondant nous fait parvenir cet extrait de la « boîte à idées » des notaires :  

«La fin des notaires stagiaires si la réforme passe :  

Il faut expliquer à MACRON que si demain la liberté d'installation est votée nous ne prendrons plus de notaires stagiaires en stage et formation car ils vont devenir des concurrents qui pourront s'installer librement en face de nos études.  

Donc plus de stagiaires malheureusement.  

Le but de la loi n'est-il pas l'ouverture aux jeunes ? Loupé.  

B.F.  

Il faut surtout arrêter d'intervenir pour la formation des futurs confrères dans les IMN, CFPN et autres. Laissons faire les universitaires …  

M.I.  

Tout cela est bien mais ne suffit pas.  

Il faut arrêter de fabriquer des diplômés notaires dans les CFPN.  

La seule voie sera la voie universitaires (comme pour les avocats) et là bien sur : plus de stage.  

Je souhaite bien courage à MACRON et Consorts pour ouvrir la profession à la jeunesse.  

Je souhaite bien du courage à cette dernière pour accéder à notre métier.

C'est très certainement égoïste de réagir de la sorte mais je crois que nous sommes beaucoup d'entre nous en situation de survie.  

D.V.  

C'est surtout les DSN qu'il faut supprimer, c'est là qu'est le problème principal de surpopulation.  

F.F.  

Pas possible c'est l'Université et pas la profession. En revanche il faut arrêter de collaborer.  

M.I.  

Bien si, justement . Il faut réformer la formation pour retirer à l'université la possibilité de former les notaires. Sinon, on va dans le mur, effectivement. C'est à la profession de former in fine les notaires (après un cursus universitaire bien sûr). Mais un simple diplôme universitaire ne devrait pas permettre une installation.  

F.F.  

Ca va être compliqué d'expliquer cela au ministre en cause. En revanche on peut refuser de siéger au jury.  

M.I.  

Elle est belle la confraternité !  

S.D. »  

 

Ces officiers publics n'auraient-ils pas oublié que les décisions qu'ils envisagent au sujet de la formation de leurs futurs confrères ou successeurs ne leur appartiennent pas ?  

Ils ne sont que les délégataires très précaires d'un service public qui peut leur être retiré et confié à d'autres.  

Contrairement à l'idée qu'ils en ont, ils ne maîtrisent rien et leur situation - et leur avenir - ne dépendent que de décisions du gouvernement et de l'Assemblée nationale.  

Il semble bien que cette période de réforme du statut des notaires, que la corporation vit très mal, ait fait perdre toute lucidité à certains au point que leur BAI ne soit plus qu'une « boîte à mauvaises idées ».  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

didi 23/11/2014 22:27

SCANDALEUX vous pensez peut être que vous êtes encore capables de survivre sans des collaborateurs compétents à vos côtés. Supprimez les DSN , ils iront se vendre ailleurs . Vous leur rendrez
service. Une diplomée notaire qui n'a jamais pu s'installer et qui aujourd'hui regrette d'avoir eu un stage car elle aurait pu changer de voie , en gagnant plus ailleurs .

Charles 20/11/2014 17:16

Sur Paris, notaire stagiaire et interne en médecine = même combat. Juste des bouches trous bons à travailler 50 heures par semaine pour 1300 euros net sans RTT. Aucune possibilité d'évolution,
souvent éjectés à la fin des 2 ans pour ne pas hausser leurs salaires et vite remplacés par de nouveaux notaires stagiaires.
Et dire que bon nombre de notaires estiment que 1.300 euros c'est déjà trop cher payé....
Espérons que la réforme mette un grand coup de balai chez les mastodontes du notariat Parisien où on recense difficilement 1 associé pour 10 ou 20 assistants!

LIDN 20/11/2014 11:03

Il s'agit effectivement d'une très mauvaise idée, et plus largement d'un dérapage inadmissible!

Ces propos sont la preuve que les notaires forment jusque là des stagiaires dans le seul but d'avoir de la main d’œuvre ultra qualifiée, mais sans aucune intention de les associer ensuite... Les
diplômés notaires ne sont à leurs yeux que des SERFS DE NOTAIRES!!!

Quant à critiquer l'accès à la profession par l'obtention d'un diplôme universitaire, c'est oublier que ces notaires "seigneurs" ont, tout au plus, le même diplôme... Ils admettent donc
implicitement que seuls leur réseau et leur filiation est gage de sécurité juridique! Tout simplement le continuum de l'époque moyenâgeuse dans laquelle vivent les notaires...

Lorsque ces seigneurs autoproclamés auront perdu leur rente, grâce à la réforme, ne doutez pas que les nouveaux installés se feront un plaisir de recruter des stagiaires et de les associer au
mérite!!!

Association Liberté d'Installation des Diplômés Notaires (LIDN)