Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 20:54

1410022225-PHOTO-RAP-DU-NOTAIRE.jpg1410022244-PHOTO-PANONCEAU-NOTAIRE.jpgUN EXTRAIT DE LA "BOITE A IDEES" DES NOTAIRES : EDIFIANT !  

Un correspondant nous fait parvenir cet extrait, édifiant, de la "boîte à idées" des notaires :  

« INFO CINEMA 2 : CRIA CUERVOS  

Connaissez vous ce film, ou plus précisément le proverbe espagnol qui en sert de titre ?  

CRIA CUERVOS Y TE SACARAN LOS OJOS, en clair : Élève des corbeaux et ils t’arracheront les yeux.  

C'est ce que fait le fameux collectif de jeunes notaires stagiaires/assistants ou dieu sait quoi, que nous avons formés à nos frais.  

A ce titre, je vous rappelle quand même que, dans les autres professions, les stagiaires sont "rémunérés" 426 euros pour 151,67 heures de travail (soit un temps plein) pour les stages de plus de deux mois (ce qui est proprement honteux, vous en conviendrez ...), alors que chez nous ils sont rémunérés T2 coeff 160 si  je ne m'abuse, pour 4 jours de travail par semaine, et sont improductifs pendant disons 6 mois.  

PS : ce blog de diplomenotaire.blogspot.fr comprend .... 76 membres !  

Ce qui ne les empêche pas de se sentir représentatifs au point d'adresser ce documents aux pouvoirs publics !!!  

Ca ne nous présage rien de bon pour la suite ...  

Je ne me prononcerai pas sur le caractère juste ou non de cette rémunération, mais je pense que :  

1/ c'est totalement injuste par rapport aux collaborateurs classés T2 coeff 146 qui sont présents 5 jours par semaine, et qui ont de l'expérience,  

2/ qu'entre deux extrèmes, il y a toujours un milieu, ou un médian dirait Montebourg, Macron and co ...  

Mais bon, ce n'est pas le débat ici, et je suis une bonne élève, j'applique la loi, et les textes.  

Cependant, ces gentils stagiaires, après avoir pompé toute notre énergie formatrice, viennent couper la main qui les ont nourris en nous poignardant dans le dos.  

Aussi je vous laisse savourer la lecture suivante, ayant pour ligne directrice la liberté d'installation, l'instauration d'un tarif maximum et l'ouverture aux capitaux extérieurs.  

On y lit aussi que l'authentité a été "tant" dévoyée ces dernières années (???)   

Aussi, ma question est la suivante :  

DOIT-ON CONTINUER A FORMER A PRIX D'OR (et je vous rappelle que le temps, c'est aussi de l'argent) DES PETITS C... QUI N'AURONT QU'UNE SEULE IDEE : PREPARER LEUR INSTALLATION FUTURE AVEC LES CLIENTS QU'ILS AURONT EU L'OCCASION DE CONNAITRE DANS LE CADRE DE LEUR STAGE ???  

(Je ne vous cache pas que je suis FURIBARD)  

PS : ce collectif de diplomenotaire.blogspot.fr comprend ... 76 membres !

Et ça se considère suffisamment représentatif pour adresser ce document aux pouvoirs publics !  

Ce qui ne nous présage rien de bon pour la suite ....  

Evelyne A...-B... · hier à 18:42  

Trois ans d'expérience...autrement dit rien !! Bravo c'est beau !! Préparez vos carnets de chèques pour les actions en responsabilité !!  

Catherine L...-T... - hier à 18:51  

je vous invite à vous mémoriser la chanson de Serge LAMA ( suis cocu mais content.."  

pour ceux que ce interesse :  

http://musique.ados.fr/Serge-Lama/Les-P-Tites-Femmes-De-Pigalle-t48527.html  

 ces jeunes coucous, tels les oiseaux qui pondent leurs oeufs dans le nid du voisin, n'ont peut être pas conscience qu'ils ne pourraient bénéficier de la solidarité, de nos actifs ( immeubles du CSN des chambres, nos réserves, nos structures ADSN, REAL, CRIDONS, ETC....) en arrivant dans le métier, fleur au fusil, et sans bourse délier.  

Je l'ai déjà écrit dans une précédente idée.  

Ils ne se rendent pas compte non plus qu'une des caractéristiques de notre profession est la solidarité, qui pour être très clair en ce qui concerne mes opinions s'exprime par l'implication de toute la profession dans la formation des futurs notaires, et leur acceuil en quaqlité de stagiaire.  

En exprimant de telles revendications, cette action porte un coup fatal aux étudiants qui cherchent un  stage ainsi qu'aux éleves des IMN, car il parait dès maintenant que nous devons cesser immédiatement toute participation à la formation de ces futurs concurrents, futurs notaires, ou employés de banques si nous perdions nos domaines d'intervention.  

Ces revendications témoignent enfin une méconnaissance des fondements même de ce qui fait notre coeur de métier en qualité d'officiers publics, lorsqu'elles érigent en principe l'ouverture à la concurrence, et l'attrait de la finance dans nos études.  

Ces personnages doivent non seulement aller voir ailleurs, mais s'ils ont le moindre courage signer leur revendications, comme j'exprime içi les miennes, tels mes confrères, pour qu'il en soit tenu compte à l'avenir.  

Il est grand temps de sécuriser nos actifs, réserves et moyen de travail dans des structures appartenant exclusivement aux notaires en place à ce jour, de façon à ce que tout prédateur en soit écarté, se débrouille avec ses banquiers et autres passerélistes, souscrive ses propres assurances, assume ses actes, et se dote de son propre réseau REAL.  

Peut-être s'apercevra-t-on alors ce que recouvre la concept de "vénalité des charges"  

Alain C... - hier à 19:56  

Est-il possible de connaître les noms de ces "ptits C..." afin de les virer à coup de pied dans le train ?  

Arnaud H... - hier à 20:13  

On saura vite qui ils sont !  

Alain C... - hier à 20:20  

Ils ne sont que 72 : on devrait les localiser assez vite !!  

Evelyne A...-B... - hier à 22:08 »  

 

No comment !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by avocats notaires
commenter cet article

commentaires

amandine hamelin 06/10/2014 21:29

bonsoir,
je suis moi même notaire et suis quelque peu gênée par les propos de cette collaboratrice qui s'indigne de ne pas trouver d'étude où s'installer. Il est toujours possible de s'installer si on ne
rêve pas de dorures. Pour ma part, j'ai acheté, très jeune, une étude individuelle rurale avec un contexte interne difficile et j'y ai beaucoup peiné. Je n'ai pas fait la fine gueule, et à 28 ans
j'étais installée parce que personne ne se battait pour reprendre cette entreprise.
Evidemment, l'entregents ou l'hyper compétence sont requis si on souhaite s'installer dans de plus grosses structures urbaines socialement bien plus valorisantes.
Mais le notariat ce n'est pas cela. c'est aussi un maillage et une idée du service que l'on souhaite rendre aux Francais.
Je n'ai pas vraiment l'impression de me dorer la pilule pendant que mes collaborateurs triment. S'il est vrai que la masse de travail et le peu de rentabilité nous obligent à travailler parfois "au
cul du camion", ce n'est certainement pas par paresse, mais en raison de la détérioration de nos conditions d'exercice. Croyez moi, je ne prends pas connaissance de mes actes après des parties de
golf.
Nous rêverions tous de recruter des collaborateurs pour rendre le rythme agréable, mais les conditions économiques ne le permettent pas. Pour information, je ne prélève aucun revenu depuis
plusieurs mois, préférant préserver l'emploi de mes collaborateurs. Alors je dis "bon courage" à ces jeunes remplis de certitudes.
Il faut qu'ils comprennent que la multiplication des professionnels n'aboutira - comme c'est le cas pour le métier d'avocats - qu'à un appauvrissement des compétences et à des dérives
déontologiques exacerbées par la faim.
amandine hamelin

rovira 04/10/2014 11:44

Je pense en effet que ce genre de presse serait très intéressée par les moeurs de notre chère profession, surtout en ce moment ....

jean diplome notaire 04/10/2014 08:41

Agissez cher Monsieur au lieu de demander il n'y a que de cette manière que vous pourrez changer les choses. Allez au bout de vos idées :)

Clerc anonyme 03/10/2014 23:53

Pourquoi ne pas envoyer ces extraits de la "boîte à idée" au ministre de l'économie ainsi qu'à differents journaux comme le canard enchainé ? Cela permettrait de montrer au français le mépris des
notaires envers les jeunes diplômés notaire et les clercs...

bob 03/10/2014 10:21

En fait, cette boite à idée, c'est une sorte de mur des C....

avocats notaires 03/10/2014 10:34



C'est pire que cela puisque ces officiers publics menacent directement de représailles les diplômés notaires qui sont leur salariés, sous leur autorité, dans un état de dépendance économique et
professionnelle.


On est clairement sous un régime de terreur. 


Cette attitude, ce vocabulaire, ces menaces sont intolérables et imposent d'autant plus la réforme préconisée par le rapport de l'IGF.



NOM 03/10/2014 09:45

Je ne suis pas notaire, je ne travaille pas dans le notariat, je ne connais personne qui y travaille. Mais comme tout le monde, je me sens concerné par la réforme des notaires...

Je lis donc votre blog pour avoir un avis plus complet. Et ce que vous écrivez fait froid dans le dos : "Ile ne sont que 72 : on devrait les localiser assez vite", "on saura qui ils sont"...
!!!
On se croirait dans les heures les plus sombres de l'Histoire ! Et le plus drôle, c'est que vous ne comprenez pas pourquoi ils publient ces commentaires de manière anonyme... Vous vous moquez de
nous ?!

Autant j'étais plutôt contre cette réforme souhaitant la poursuite d'une activité notariale de qualité et proche de leurs clients.
Après lecture votre article, je comprends les réactions des gens qui sont contre et notamment les arguments qu'ils mettent en avant...

Il est donc temps de donner un grand coup de balai dans cette corporation et de ne laisser pratiquer que les bons notaires...

PS : merci de m'avoir aidé à me prononcer sur ce sujet...
PS2 : mon adresse mail et mes coordonnées resteront anonymes... Trop peur et trop jeune pour me faire déporter !!!

avocats notaires 03/10/2014 10:02



Vous avez absolument raison : à la lecture du contenu de cette "boîte à idées" réservée aux notaires, on se croirait encore aux plus belles heures du monde des soviets. Il n'est évidemment pas
admissible que cela puisse continuer ... au "pays des Droits de l'Homme" et dans une démocratie digne de ce nom !



clerc de notaire 03/10/2014 09:43

Je ne suis pas sûre qu'il ait été piraté ce blog. Des messages de notaires stagiaires en contradication avec leurs propositions ont été lachement censurés, de même lorsque la censure était
dénoncée.
Alors c'est bien beau de parler au nom de tous les diplomés notaires, des notaires stagiaires...etc mais quand on supprime les avis contraires on perd toute légitimité !

jean diplome notaire 03/10/2014 07:35

Qu'un officier public ministériel puisse écrire celà est honteux... Ceux qui croyaient pouvoir négocier avec nos chères instances sur le collectif savent maintenant à quoi s'en tenir. Ceci doit
nous motiver encore plus à moderniser cette belle profession qu'est le notariat continuez à agir notamment en signant la pétition : à bientôt pour la victoire !

http://www.change.org/fr/p%c3%a9titions/monsieur-fran%c3%a7ois-hollande-libert%c3%a9-installation-des-dipl%c3%b4m%c3%a9s-notaires-fran%c3%a7ais?utm_source=guides&utm_medium=email&utm_campaign=petition_created

Jazzyjohn 02/10/2014 22:07

Je suis atterré par ces commentaires ... le hasard c'est que le blog du collectif a été ce jour piraté et supprimé ..