Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 22:35
BERCY REPART À L'ATTAQUE SUR LES PROFESSIONS REGLEMENTEES

Un correspondant nous signale cet article du Monde :

"Professions réglementées : Bercy prêt à repartir à l’attaque sur la dérégulation

La future « loi sur la transformation de l’économie » pourrait ouvrir de nouveaux secteurs à la concurrence.

Par DENIS COSNARD , AUDREY TONNELIER

EXTRAIT

Déverrouiller l’économie. Supprimer les rentes. Ouvrir certains métiers à la concurrence. Depuis des années, Emmanuel Macron a ce projet en tête. Rédacteur en 2008 du rapport de la commission Attali « pour la libération de la croissance française », il avait établi une liste des blocages à lever. Ministre de l’économie de 2014 à 2016, il avait fait voter une première loi, « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques », promulguée en août 2015. Elle avait notamment libéralisé le marché des autocars et autorisé plus largement le travail du dimanche.

Président de la République, M. Macron semble vouloir poursuivre dans cette voie. Selon nos informations, ce pourrait être l’un des sujets de la future « loi sur la transformation de l’économie », prévue pour le printemps prochain. ..."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Notagree 17/08/2017 18:49

@platon oui le moral est bien bas. Cette reforme aura bien montré ses limites et les complaintes sur ce blog montrent bien le gachis de ces Tas.
Ceux qui ont un projet sur leur zone se trouvent desoeuvrés par les hasards des tirages et les non préparés tirent des zones qu'ils prennent pour l'eldorado.
C'est ubuesque, les capitaines de paquebots restent au port alors que les coquilles de noix se lancent a l'assault de l'ocean. Je n'ose imaginer les dégats de cette reforme dans 3ans.

L'avenir pour les dn non tirés au sort comme pour les dn tirés au sort sans clientele est tres incertain...

le sud 20/08/2017 22:27

Avec 20.000€ en moyenne de benef je pense que même sans clientèle ça vaut le coup de tenter!! un plombier ou électricien qu se lance n' a pas ce monopole et y arrive!!!

CREDULE 19/08/2017 14:51

C'est au moins la démonstration cinglante et sans appel que beaucoup finissent par intégrer qu'on ne joue pas aux dés le lieu d'installation d'une entreprise !!! Que cela puisse pousser à comprendre que l'unique voie réside dans une véritable liberté d'installation avec un projet d'installation réfléchi . Si cette voie avait été retenue la CHANCELLERIE n'aurait pas été inondée comme elle a été, et seuls ceux véritablement motivés auraient présenter un dossier d'installation. Là, nous sommes dans une pagaille innommable, et ce système de tirage au sort frise le ridicule absolu.
Quant à ceux voulant que revienne le concours : qu'on le mette en place pour l'obtention du diplôme, c'est à ce niveau qu'il se justifierait, et uniquement à ce seul niveau. Avec ceux prônant le système du concours, je serais curieux de voir comment les choix s'opéreraient pour participer à une société pluriprofessionnelle ! Le concours c'est la mort de la diversité professionnelle. On ne peut donc que comprendre ceux voulant le défendre à corps et à cri. Mis aux oubliettes, qu'il y reste pour le bien d'une véritable modernisation de notre profession.

avocats notaires 19/08/2017 09:44

Mister X : Merci pour cette mise au point

Mister X 19/08/2017 09:38

Je me suis mal exprimé. Je n'ai pas pris l'exemple du concours en souhaitant le réinstaurer. Ce concours était parfaitement idiot et pas toujours réglo. Je voulais simplement préciser que l'on peut se retrouver à créer dans une zone que l'on ne connait pas mais s'en sortir quand même.

avocats notaires 18/08/2017 17:13

Mister X :
Votre nostalgie est bien compréhensible. Mais vous nous parlez là d'un temps définitivement révolu. Il faut vous faire une raison.

Mister X 18/08/2017 13:45

Avec le concours, seul le lauréat choisir sa zone. Les autres subissaient ce choix et allaient dans un secteur souvent éloigné de leur résidence. Pourtant, ils ont survécu.

anonyme 16/08/2017 16:24

Je n'y crois plus, que des effets d'annonces et au final des réformettes.

le sud 20/08/2017 22:30

le seul critère objectif est la liberté d’installation: Et les meilleurs survivront

Super 15/08/2017 20:22

On va pouvoir aller en justice sans avocat et grace à internet.

Mister X 15/08/2017 16:05

Avec les élections, nous avons pu remarquer à quel point nos destins tenaient à peu de choses. Les engagements de Fillon ou Le Pen, pour revenir sur la loi Macron, sont encore dans les mémoires. Bien entendu, il ne s'agissait pas pour ces candidats de mettre en avant leurs convictions profondes mais plutôt de jouer le jeu d'un clientélisme opportun. La conclusion de ce triste épisode est que la démagogie peut facilement venir à bout d'un projet bien avancé et il est légitime de se demander si dans 5 ans, tout ne sera pas remis en question. Evidemment, l'ouverture des professions réglementées est largement soutenue par l'Union Européenne mais qu'en sera-t-il dans 5 ans, si les souverainistes ont gagné du terrain ?
Plus que jamais, le visage du notariat dépend de notre Président. Il va devoir convaincre et surtout, obtenir des résultats probants afin de conserver la confiance des français.

Platon 14/08/2017 10:43

La question essentielle est : sous quel délai cette belle idée sera-t-elle mise en oeuvre ?...........

Ah non ! 15/08/2017 21:20

On nous déjà fait le coup en 2014.....

XC 15/08/2017 19:59

BRAVO Platon
Vous résumez parfaitement l'état d'esprit de la plupart des DN
Je vous rassure vous n'êtes le seul à avoir le moral bien bas
Quel gâchis !

Platon 15/08/2017 10:28

Merci pour votre optimiste réponse Monsieur TRIGALLOU.
Mais nous autres, pauvres dn suspendus aux résultats des tas, nous craignons que les 1816 soient les plus forts. Il s'agit d'une lutte du pot de terre contre le pot de fer. Nous n'avons pu que constater comment ils ont dévoyé la loi à leur profit et se retrouvent aujourd'hui dans les tas (tant en individuel que sous la forme sociale). Ils sont capables de tout pour ne partager le gateau alors qu'il y aurait bien une part pour tout le monde...
Nous sommes tellement déçus de tout cela et fatigués de toute cette attente....
Alors que faut-il faire maintenant ? Attendre encore (en faisant les sous-fifres dans nos études pour des patrons qui se gavent) ou bien, comme beaucoup l'ont déjà fait, abandonner le notariat pour une autre voie qui sera plus valorisante et surtout plus offrante en termes de perspectives d'évolution ?
Nous avons choisi notre métier, nous l'aimons, nous y avons été formés pendant de longues années. Mais nous souffrons de ce manque d'égalité des chances à diplôme égal. En ce qui me concerne, mon boss est fils de notaire (donc pas de prêt à rembourser) et gagne 10 fois plus que moi. Certains répondront "mais il a la responsabilité de faire tourner sa boite". Mais je n'attends que ca de pouvoir faire tourner la mienne de boite....!
Vous avez compris, Monsieur TRIGALLOU, que nous avons l'impression d'être les dindons de la farce. Alors attendre encore et surtout attendre quoi ?.....
Le moral est bien bas.....

avocats notaires 14/08/2017 11:11

Emmanuel Macron, rapporteur de la Commission Attali, a rédigé le rapport de cette commission en 2008 soit depuis déjà 10 ans.
Maintenant qu'il a accédé au pouvoir, avec une large majorité parlementaire, il a tous les moyens de mettre en oeuvre les 300 recommandations qui accompagnent cet important rapport, mis au placard par Sarkozy.
C'est, à l'évidence, ce qu'il est bien décidé à faire, avec les encouragements des instances européennes et internationales.
Madame Lagarde, DG du FMI, n'a-t-elle pas indiqué, il y a deux ans, qu'elle attendait maintenant les lois "Macron 2" et suivantes ?
Emmanuel Macron a de la suite dans les idées, et il y a une parfaite continuité, une totale cohérence, dans son action depuis sa participation à la Commission Attali.

avocats notaires 14/08/2017 11:05

Emmanuel Macron, rapporteur de la Commission Attali, a rédigé le rapport de cette commission en 2008 soit depuis déjà 10 ans.
Maintenant qu'il a accédé au pouvoir, avec une large majorité parlementaire, il a tous les moyens de mettre en oeuvre les 300 recommandations qui accompagnent cet important rapport, mis au placard par Sarkozy.
C'est, à l'évidence, ce qu'il est bien décidé à faire, avec les encouragements des instances européennes et internationales.
Madame Lagarde, DG du FMI, n'a-t-elle pas indiqué, il y a deux ans, qu'elle attendait maintenant les lois "Macron 2" et suivantes ?

trust 14/08/2017 10:06

Restons mesurés sur ces effets d'annonce, les professions règlementées ne se limitent pas au notariat, qu'on songe par exemple aux conditions de qualification ou d'expérience dans l'artisanat, donc à supposer que cette loi contienne des mesures de dérégulation, il n'est pas certain qu'elles concernent le notariat et aillent au-delà de l'usine à gaz que nous expérimentons en ce moment. Qui vivra verra...Bonne vacances pour ceux qui sont en congés.

Dugard 14/08/2017 08:42

En espérant que cela soit plus efficace qu'actuellement !