Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 06:17
"BOURSORAMA" : "Fillon ne pourrait être le garant des institutions, dit Macron"

http://www.boursorama.com/actualites/fillon-ne-pourrait-etre-le-garant-des-institutions-dit-macron-08750574d8f256d54c01936caacdeeaf

"FILLON NE POURRAIT ÊTRE LE GARANT DES INSTITUTIONS, DIT MACRON

François Fillon, visé par une enquête judiciaire pour des emplois présumés fictifs de son épouse, n'est plus en capacité de "devenir le garant des institutions", a déclaré vendredi Emmanuel Macron.

"Quand un responsable politique de premier plan fait campagne pour la magistrature suprême en faisant siffler les médias dans ses rassemblements, qui [sont] un contre-pouvoir, (...) et qui d'autre part met en cause l'impartialité de la justice, je pense qu'il fragilise très profondément sa capacité à devenir le garant des institutions", a dit sur BFM TV et RMC le candidat d'"En Marche!"

"Aujourd'hui, sur le plan moral, sur le plan de la densité personnelle, il est évident que les choix qu'il a faits, que les propos qu'il a tenus et que l'attitude qui est aujourd'hui la sienne" ne sont pas de nature à faire de lui, "de manière sereine", le garant des institutions, a-t-il ajouté.

Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle, fragilisé par ses démêlés judiciaires, a dénoncé un "coup d'Etat institutionnel" du pouvoir socialiste à son encontre pour l'écarter de la compétition.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)"

Nous en sommes bien d'accord !

Comment se fait-il que sa "famille politique" le soutienne encore, n'ait pas exigé de lui qu'il se retire de la course à la présidentielle pour laisser la place à quelqu'un d'integre ?

Seraient-ils donc vraiment "tous pourris" comme le proclament la rumeur ... et les bruits de casseroles ?

Décidément, ce début de 2017 commence à ressembler au printemps de 1789 : "Serait-ce une révolte ? Non Sire, c'est une Révolution !".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

TIFOU 26/02/2017 13:52

De toute façon organiser des primaires, cela signifie qu'il n'y a pas de chef dans votre famille politique. Comment voulez-vous diriger la France, si vous n'êtes même pas capable de diriger votre famille politique.
Les primaires c'est le bolchévisme à ses débuts, où les comités de soldats élisaient leurs officiers, lesquels officiers étaient sous l'autorité du commissaire politique. Les bolcheviks sont vite revenus sur le système.
Les primaires sont une mascarade. Sinon revenons au système 3ème et 4ème république, chef de l'état sans pouvoir, élu par le parlement.
Sous la 5ème qui est un régime présidentiel, le chef de l'état est issu de la rencontre entre un homme et la France et les français. Imaginez-vous de Gaulle ou Mitterrand se soumettre à des primaires.
Maintenant, le courage manque à nos hommes politiques de droite ou de gauche, pour dire j'ai perdu les primaires ou je n'y ai pas participé, mais je ne me reconnais pas dans le candidat désigné (qui n'a aucune légitimité) donc j'y vais quand même car je pense avoir un destin national. S'ils avaient de c......s, Sarkozy ou Juppé iraient. De même à Gauche, le seul qui a le courage de le faire s'est Macron. Je ne parle pas des extrêmes dont le seul programme est le retour à VICHY ou au Bolchévisme.

TIFOU 25/02/2017 11:42

Ce n'est pas qu'il n'y a personne d'intègre chez les républicains. Mais il est difficile de jouer les seconds couteaux. On peut penser à JUPPE remplaçant FILLON, mais il n'aurait été que le remplaçant, celui qui aurait été élu aux lieux et places, il lui aurait donc été difficile d'être légitime. Juppé a bien raison de refuser de jouer ce rôle de remplaçant, même si je pense que c'est dommage pour la France.
Maintenant je pense qu'il faut en finir avec les primaires, à quel titre une minorité peut elle décider qui sera candidat. Président de la république, c'est la rencontre entre un homme et ses concitoyens.
Les primaires sont une aberration et certains l'ont bien compris notamment MACRON, je ne parle pas de LE PEN ou de MELANCHON, car leur élection serait un désastre entre le retour à VICHY et le retour au bolchévisme.

avocats notaires 25/02/2017 16:29

Bill :
La campagne ne butte pas "sur des histoires de procédure et de stratégies politiciennes" mais, plus simplement, sur la malhonnêteté avérée du candidat du principal parti de droite, que sa "famille politique" n'a pas eu le courage, la lucidité, de sortir et de remplacer par quelqu'un de crédible.
C'est ça le problème, qui fausse la campagne et prive les électeurs de "la droite républicaine" de leur légitime chance de gagner l'élection présidentielle.
Et même si, par impossible, Fillon gagnait l'élection, il n'aurait aucune crédibilité, tant dans le pays qu'à l'extérieur.
On peut espérer que ces électeurs, injustement frustrés, se montreront à l'avenir beaucoup plus exigeants à l'égard de leurs représentants.
Mais il serait encore temps, pour eux, de se révolter et d'exiger le remplacement immédiat de Fillon par quelqu'un d'honnête. Pourquoi ne le font-ils pas ?
Vu de l'extérieur, on reste sidéré devant leur passivité, leur naïveté.
Ils sont placides comme des moutons qu'on mène à l'abattoir.

Bill 25/02/2017 15:40

Les primaires ont ceci de positif, c'est qu'elles obligent les candidats à disséquer leurs programmes et à l'expliquer aux français. Notamment par le biais des deux débats télévisés qui sont de très bonnes qualités. C'est un grand moment de démocratie et de journalisme. Le citoyen touche du doigt les différentes tendances existant au sein d'une même sensibilité politique.

Nous sommes loin des querelles d'images et des chipoteries de l'élection américaine, où il suffit de ''faire le buz'' pour prendre des points.
Nous nous éloignons de l'élection d'une ''super stars'' du petit écran comme cela pouvait être devenu.

Grâce aux primaires à la française, le fond a pris de l'importance.

Mais vivement les débats du premier tour, parce que pour le moment la campagne bute sur des histoires de procédure et de stratégies politiciennes.
Elle piétine, à mon gout, depuis un peu trop longtemps.

Que Macron se dévoile et leur montre ce qu'il a dans le ventre !

CREDULE 25/02/2017 14:44

@TIFOU
Totalement d'accord avec vous : ces primaires, à bannir.
Je partage l'analyse d'avocat notaire, le temps était venu de passer à la génération suivante.

Mister X 25/02/2017 14:05

C'est une plaisanterie ? Juppé le repris de justice, candidat ?
Dans beaucoup de professions, à commencer par les notaires, lorsque vous passez par la case prison, vous pouvez aller directement à Pôle Emploi.
A mon avis, tant que les français fermeront les yeux sur les pratiques mafieuses des politiciens, ils auront une politique à la petite semaine, faite d'arrangement entre amis avec beaucoup d'immobilisme.

avocats notaires 25/02/2017 12:04

On peut aussi passer à la génération d'après, en principe pas encore corrompue : NKM, Pécresse, Le Maire, Bertrand, Baroin, ...
Mais les vieux (Raffarin, Larcher, Longuet, ...) ne veulent rien lâcher.
Il n'est pas inutile de rappeler qu'aux USA, Kennedy à été élu à 40 ans à peine, et Obama a fait irruption à la présidence pratiquement sans expérience politique.
Alors, pourquoi cela serait-il impossible en France, si ce n'est à cause du verrouillage par des dinosaures pas tous très recommandables ?

Mister X 25/02/2017 10:41

Trouver quelqu'un d'intègre chez les Ripoublicains ? Apparemment personne n'avait le profil.