Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 09:43
"CHALLENGES" ET LA PETITE ENTREPRISE FAMILIALE "FILLON AND CO" : "Deux enfants avocats qui ont travaillé pour lui", "aucun fait pour étayer la réalité des deux fonctions occupées par Penelope Fillon."

Un correspondant nous signale cet article de "Challenges", qui charge encore un peu plus la barque de Fillon :

"Présidentielle 2017

Fillon juge "abjectes" les accusations visant sa femme, qui travaille pour lui "depuis toujours"

Par Challenges

Le 26.01.2017 à 20h30

François Fillon a défendu ce jeudi soir sur TF1 la réalité du travail de Penelope Fillon alors que Le Canard Enchaîné a publié une enquête prouvant qu'elle aurait bénéficié d'un emploi fictif durant des années pour 500.000 euros.

François Fillon a défendu ce jeudi soir sur TF1 la réalité du travail de Penelope Fillon alors que Le Canard Enchaîné a publié une enquête prouvant qu'elle aurait bénéficié d'un emploi fictif durant des années pour 500.000 euros.

François Fillon a assuré jeudi qu'"il n'y pas le moindre doute" sur l'emploi "légal", "réel", et "parfaitement transparent" de sa femme comme collaboratrice parlementaire.

Il a affirmé sur TF1 que Penelope Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs, travaille pour lui "depuis toujours" et il a jugé "abjectes" les accusations la visant, destinées selon lui à "abattre" sa propre candidature.

"Je ne trouve pas de mot pour dire mon dégoût devant le caractère abject de ses accusations" a-t-il tenté ne répondant pas sur le fond des attaques mais jouant la carte de l'émotion. "J'ai le cuir épais" a-t-il poursuivi. François Fillon a refusé de donner des preuves concrètes aussi bien du travail de Penelope Fillon en tant qu'attaché parlementaire qu'au sein de la Revue des deux Mondes. "Je ne me livrerai pas au tribunal médiatique. Il n'y a pas le moindre doute, mon épouse a travaillé pour moi durant de nombreuses années".

Deux enfants avocats qui ont travaillé pour lui

Le candidat à la Présidentielle a même ajouté pour désamorcer une nouvelle polémique qu'il avait rémunéré deux de ses enfants avocats afin qu'ils réalisent des travaux.

"Cela me renforce dans l'idée qu'il y a quelque chose de pourri dans notre démocratie" a ajouté François Fillon. Il a laissé entendre que s'il était mis en examen, il renoncerait à se présenter à la Présidentielle. "Je ne pourrai pas à être candidat à la présidence de la République si mon honneur était atteint". Il a également affirmé n'avoir pas de regret car "sans la collaboration de mon épouse, je ne serai pas là où je suis aujourd'hui".

La communication de crise de François Fillon a ainsi joué sur l'émotion et la victimisation sans présenter aucun fait pour étayer la réalité des deux fonctions occupées par Penelope Fillon."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MonActionnariat 02/04/2017 23:00

Sacré article d'actualité ! Evitons de trop comparer les entreprises familiales à ces dérives politiques ;)

Dugard 28/01/2017 20:02

La fiche WIKI de M. lacharrière est sympa... un milliardaire tout comme Mme Bettencourt, il ne doit pas avoir, lui aussi, de notion des valeurs.

5 000 € pour eux c'est comme le petit noir sur le zinc à 1,30€ pour nous DN.

avocats notaires 30/01/2017 05:00

Fillon gate toujours. Selon Le Monde : " François Fillon a perçu sept chèques à son nom » pour « un montant total de l’ordre de 21 000 euros » correspondant à des « reliquats de crédits d’assistants ». Pour Mediapart, il « s’est mis dans la poche une partie des crédits théoriquement réservés à la rémunération d’assistants, grâce à un système de commissions occultes"

avocats notaires 30/01/2017 04:56

Fillon : "Tout a été déclaré au fisc depuis des années".
"Les niveaux de rémunération évoqués sont faux. On mélange le brut et le net"
Sont-ce vraiment les bonnes réponses ?

avocats notaires 28/01/2017 20:37

D'où sa facilité - et son intérêt, pour la bonne marche de ses affaires - à corrompre le personnel politique, et en premier lieu son "ami" Fillon

langeron 27/01/2017 18:55

François FILLON fils d'un modeste notaire rural de la Sarthe ? (Cérans Foulletourte ) comme il veut le laisser croire ? C'était avant d'obtenir (par le fait du prince ou grâce à sa carte du parti au pouvoir ?) le transfert de son étude dans la banlieue proche du MANS (et du circuit des 24 heures) sans avoir à payer d'indemnité à qui que ce soit . C'était encore mieux qu'un T.A.S. mais la "sélection" était très dure pour obtenir ce "Privilège" ........

Notarius 27/01/2017 18:39

A la lecture des commentaires on l'impression que les intervenants découvrent la politique de ce pays.
Le monde politique fonctionne sur le même fondement et dans le même esprit que le CSN.
Les notaires de base, majoritairement provinciaux, désignent des "représentants" régionaux qui ont précédemment été adoubés par l'équipe dirigeante du moment en place au CSN.
Une fois que les délégués régionaux sont "élus" pr la base on communique rarement sauf lorsqu'il s'agit de déterminer le montant des cotisations ordinales tous les anas en augmentation...On se garde bien de relater dans le détail l'utilisation des fonds versés.
Le Conseil Exécutif du CSN est "désigné" pr l'assemblée des délégués régionaux sur une liste préétablie en fonction du respect des droits des notaires parisiens dont un représentant est systématiquement "élu président" une mandature sur deux, sachant que, pendant la mandature ou le Parisien n'est pas président il est forcément Vice Président..
Pas plus que dans le notariat, dans le monde politique la démocratie n'existe pas; les principes de la république restent du domaine de l'incantation et de l'imposture à tous les niveaux..
Dans ces conditions, pourquoi faire semblant de s'étonner de l’entreprise politique familiale de Monsieur Filion d'autant que, dans une intervention télévisée, le principal intéressé a déclaré qu'il aime sa femme. Je pense n'avoir pas été le seul à être ému par tant de sincérité.

Mister X 27/01/2017 20:21

C'est vrai mais Fillon avec son côté moralisateur et ses déclarations avec la main sur la bible font un peu penser à Bill Clinton.
Il ne manquerait plus que l'on découvre quelques cigares dans son bureau.

beygon et flitox 27/01/2017 15:47

Eh oui la dalle mon ami ; ce sont des rongeurs carnivores ou carnassiers charognards si tu préféres

lucas 27/01/2017 14:40

ça tourne bien chez eux, ils ont la dalle ces gens là même avec le fric qu'ils ont entassé depuis l'antiquité. pauvre France qui subit....et moi là en ce moment je suis en train de me creuser les méninges pour finir le calcul dans une liquidation tordue.
A la fin du mois, je toucherai mes 2500 euros comme notaire assistant. Oups pardon : assistant du notaire

Mister X 27/01/2017 20:20

Si nous étions dans le monde de Fillon et que vous étiez le fils du notaire, vous gagneriez le double. Bah c'est le cas en fait...

Mister X 27/01/2017 14:03

Derrière cette affaire, se cache notamment quelque chose de bien plus grave et qui n'est pas soulevé par les médias : Madame Fillon a touché 100.000 € d'une entreprise privée pour rédiger deux commentaires.
A moins d'être très naïf, il semble évident que nous sommes en présence d'une corruption d'élu.

Dugard 28/01/2017 09:29

Cela rappelle le rapport de l'épouse du célèbre corse (que personne ne nous envie) Xavière TIBERI : quelques pages truffées d'erreurs et de faute d'ortograf' (c'est comme çà qu'elle écrivait la Xavière) et en plus payé une fortune.

C'est peut être cela que l'on appelle le TRAFIC d'INFLUENCE :
qu'a eu en retour le patron de la revue ou un de ses amis ?

Que faisait l'épouse (ou les membres de la famille) du suppléant de FILLON quand celui-ci était député ?

avocats notaires 27/01/2017 14:59

LA RÉVOLTE GRONDE DANS LE TIERS ÉTAT
Réponse à Mister X :
Évidemment que c'est une affaire de corruption.
L'entrepreneur qui a dépensé cette somme importante, et d'autres en transportant M. ou Mme Fillon à grands frais dans son Falcon 50, considère naturellement cela comme un "investissement" et en attend un important "retour sur investissement".
C'est un entrepreneur et un financier avisé, qui ne jette évidemment pas son argent par les fenêtres - et c'est déjà beaucoup d'argent !
C'est tout le Fillongate qui est une belle affaire de corruption : 500.000 euros payés par la République pour les services fictifs de Madame Fillon + les rémunérations et charges des deux fils "futurs avocats" mais encore étudiants + 100.000 euros payés par une société privée en échange des deux pages de "chronique littéraire" + les très coûteux voyages en Falcon 50 aux frais de cette même société privée + ...
L'addition est salée. La sanction pénale sera-t-elle à la hauteur ? C'est peu probable tant la corruption - puisqu'il faut bien l'appeler ainsi - est répandue dans notre pays.
A quand la grande purge dans ce personnel politique indigne ?
La révolte gronde dans le tiers état.
L'ambiance nous rappelle un peu celle du 14 juillet 1789 au petit matin à Versailles, quand le majordome de Louis XVI l'informe de manifestations en développement dans Paris :
"C'est une révolte ?
Non Sire, c'est une révolution !"
La suite est connue, sans oublier, évidemment, l'ultime et funeste épisode Place de la Concorde.