Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 18:34
CORRUPTION : LE ROUX QUITTE LE GOUVERNEMENT ... MAIS FILLON PERSISTE À ÊTRE CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE
CORRUPTION : LE ROUX QUITTE LE GOUVERNEMENT ... MAIS FILLON PERSISTE À ÊTRE CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dugard 23/03/2017 07:27

http://www.hatvp.fr/presse/pour-la-premiere-fois-la-haute-autorite-rend-publiques-les-declarations-de-patrimoine-des-candidats-a-lelection-presidentielle/

Si vous avez un peu de temps à tuer : JEUX DES 7 ERREURS ou plus ...
J'ai bien aimé le Livret DD de Mélenchon à plus de 47 000 € il doit être au taquet depuis sa création c'est exceptionnel !

TIFOU 22/03/2017 08:00

Toutes ces affaires démontrent une certaine naïveté de la part de nos hommes politiques. Nous sommes dans une période où tout se sait sur tout le monde, mais nos hommes politiques semblent bloqués au 19ème ou début du 20ème siècle et encore qu'à l'époque des scandales étaient déjà révélés (suez, panama, légion d'honneur, Stavisky...). Quelle naïveté de nos hommes politiques qui pensent encore être au-dessus des lois et qui appliquent l'adage pas vu pas pris.
Quand e raconte à mon fils comment certaines choses se passaient il y à 30 ou 40 ans, ce n'est pas loin, et comment ca se passe aujourd'hui, il est sur le cul (excusez moi pour cette expression).

avocats notaires 22/03/2017 08:09

Ça démontre d'abord leur totale malhonnêteté

Ag 22/03/2017 07:49

Cela fait vraiment rêver Bernard votre avenir !
Ah oui aussi Bientôt la téléportation fin des transports c'est l'avenir cela existe dans star trek

avocats notaires 22/03/2017 08:33

Ag :
Ce n'est pas "mon avenir", mais plus simplement la réalité d'aujourd'hui :
Des milliers d'agences bancaires ont déjà fermé, et les salariés qui partent en retraite ne sont pas remplacés.
Les notaires mettent en place des "plateformes collaboratives" (Mynotary, Legalife, ...) grâce auxquelles les clients vont pouvoir faire eux-mêmes une partie du travail accompli jusque là dans les études, ... .
C'est déjà bien réel, et ça se développe très vite.
Il est d'ores et déjà évident que les notaires Macron - et les autres - doivent adapter d'urgence leurs pratiques professionnelles, et faire évoluer leurs services vers plus de valeur ajoutée, car c'est la technologie qui va se charger des activités traditionnelles relevant du monopole.

J-3 (Pénélope) 22/03/2017 01:35

FF est totalement discrédité. Il est ridicule dans le monde entier. Imagine-t-on casimir président de la république ?

Mister X 21/03/2017 21:38

Effectivement, tout cela pose beaucoup de questions et on a vraiment l'impression que pour les politiciens, tant que c'est légal, il n'y a pas de problème.

avocats notaires 21/03/2017 21:53

Mister X :
Mais détourner l'argent public, que ce soit par emplois fictifs ou tous autres moyens, est absolument illégal.
Tout comme, d'une manière plus générale, voler.
Ces politiciens ne sont que, banalement, des voleurs.

Dugard 21/03/2017 19:01

On focalise sur des présumés EMPLOIS FICTIFS,

Mais la question qu'il faut se poser est que fait réellement votre député ?
Est ce vraiment lui qui rédige les rapports parlementaires qu'il présente ?
Qui rédige ces questions ministérielles ?

Autrement dit ce qu'on nous présente est-ce bien la réalité ?

avocats notaires 22/03/2017 13:32

Bruce :
Votre question est très pertinente, tout au moins pour ce qui est du notariat.
Voilà une profession dont la quasi-totalité du chiffre d'affaires repose sur le seul monopole des actes de l'immobilier.
Dès l'instant où ces actes sont produits par les logiciels-robots et plateformes dont nous parlons, le volume de travail du notariat se réduit comme peau de chagrin, en même temps que le tarif de son activité est condamné à baisser.
Cette évolution due à la "transition numérique" met tragiquement en évidence les dangers de cette dépendance totale à l'égard d'un monopole dont la précarité et la rentabilité nécessairement décroissante n'échappent plus à personne.
Jusqu'à maintenant, c'était trop facile de gagner de l'argent en exploitant exclusivement et à fond le monopole sur l'immobilier, ce qui a conduit à négliger toute autre activité.
Il est donc plus qu'urgent de créer de la vraie valeur ajoutée dans d'autres domaines, qui ne relèvent pas du monopole des notaires : conseil rémunéré, droit des affaires, ingénierie patrimoniale, ... .
Faute de quoi, cette profession, et donc ses emplois, va inéluctablement péricliter.
C'est ce que nous appelons "la croisée des chemins" : le choix entre le sabordage que constitue le combat d'arrière-garde pour l'immobilisme, et l'adaptation à la nouvelle donne résultant de la révolution numérique, de la LI (création d'offices à la demande des DN désireux de s'installer), de la concurrence interne et externe à la profession.

Bruce Wayne 22/03/2017 12:48

Avocats notaires
Tout ceci est bien joli, mais lorsque plus personne ne travaillera parce que les "plateformes en développement" et les "les robots à base d'AI et de big data" auront remplacé tous les humains, qui restera t'il pour faire appel à ces services.
L'équation est simple : pas de travail = pas de sous = pas de consommation = pas de travail, même pour les robots.

avocats notaires 21/03/2017 21:31

Ag :
Votre commentaire à été malencontreusement effacé. La "censure" dont vous parlez n'y est pour rien. Vous pouvez le repasser si vous voulez.
Quoi qu'il en soit, voici mon propre commentaire, en réponse :
Mettez-vous à jour: dans les 3 ans qui viennent, des milliers d'agences bancaires vont fermer en France, et le secteur va perdre 30.000 emplois.
C'est une conséquence de la numérisation des services bancaires : les clients ne se déplacent plus dans les agences.
Ça n'est pas de la fiction, et les services juridiques n'échapperont pas davantage au phénomène.
Certes, je n'ai pas rédigé d'actes depuis plusieurs années, mais j'ai rédigé en 1987 (30 ans déjà !) un petit fascicule qui s'appelait "L'étude sans papier". Nous y sommes.
Les plateformes en développement (Mynotary, Legalife, ...) vont multiplier la productivité. Et les clients y accèdent directement pour constituer leur dossier et rédiger les actes de façon quasi-automatique.
Comme pour les banques et leurs agences, les clients ne se déplaceront bientôt plus chez les notaires, et exigeront un service immédiat. Plus question d'attendre un mois pour le moindre rendez-vous ou service.
L'intervention du notaires et de ses collaborateurs se réduit comme peau de chagrin.
Il faut donc d'ores et déjà trouver autre chose pour justifier l'existence et la rémunération des notaires.
Il reste le conseil ... et là aussi les robots à base d'AI et de big data font le plus gros du travail de recherche et d'élaboration des consultations.
C'est un phénomène de civilisation, et nous y sommes déjà.