Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 07:47
DANS LA TEMPETE, UN ANCIEN PRÉSIDENT DU CSN QUITTE SON NAVIRE POUR UNE SINECURE

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-luneville/2016/06/21/luneville-me-benoit-renaud-quitte-luneville-pour-de-nouvelles-fonctions-a-paris

"LUNÉVILLE : ME BENOÎT RENAUD QUITTE LUNÉVILLE POUR DE NOUVELLES FONCTIONS À PARIS

Aux côtés de Me Renaud, son associée Me Anne Decorps-Scherbeck, et celle qui lui succède comme associée de l’étude de la rue Gambetta, Me Caroline Eulry.

SON BUREAU EST QUASIMENT vide, prêt à accueillir celle qui va lui succéder à l’étude de la rue Gambetta. Me Benoît Renaud part pour de nouvelles aventures professionnelles, à Paris, après 24 ans de bons et loyaux services à Lunéville.

Sur la photo le présentant avec Me Sudre, auquel il avait succédé en 1992, rue de Sarrebourg, le notaire de 53 ans a tous ses cheveux, qu’il a en partie perdus depuis, son regard bleu pétillant désormais derrière des lunettes toutes rondes tandis qu’une petite barbe lui offre un look très rajeuni.

L’ancien joueur de tennis en équipe de France était heureux de retrouver la ville, où il avait effectué ses études secondaires, y fréquentant la cité scolaire, les courts du stade Fenal, « mais aussi le Rivolet et le Midi », se souvient-il.

Comme il se souvient des machines à écrire de sa première étude, transférée ensuite au 24, rue Gambetta, où Me Renaud s’associa à Claire et Philippe Godard, puis à Michel Dufay, avant qu’Anne Decorps-Scherbeck ne l’y rejoigne voici une dizaine d’années pour diriger l’étude.

Pourquoi ce départ de Lunéville ? « J’ai l’âge auquel il faut choisir », répond le notaire, sollicité voici quelques mois pour prendre la direction de l’Unofi, l’Union notariale financière, qui accompagne les notaires de France dans l’analyse du patrimoine privé et professionnel pour le conseil au particulier et à l’entreprise.

Un beau challenge pour celui qui fut le plus jeune président du Conseil supérieur du notariat, de 2010 à 2012, avant de prendre d’identiques responsabilités au sein de l’Association pour le développement du service notarial.

L’expérience acquise dans ces deux fonctions nationales n’est sans doute pas étrangère à la proposition, qui a été faite au chevalier de la Légion d’honneur, de diriger un groupe de 300 personnes réparties sur seize directions régionales.

Une page se tourne donc pour Me Renaud qui, accueillant lundi soir pour les saluer tous ceux avec qui il a travaillé ces dernières années, a rappelé que 20.000 actes environ ont accompagné au sein de son étude l’évolution de la ville et de ses habitants. En matière d’urbanisme, pour des programmes privés (zones commerciales, lotissements) ou publics, comme la transformation de la place Léopold, la vente du château, la création de la pépinière d’entreprises.

Sans compter les successions, les divorces et « toutes les mutations commerciales, notamment pour le groupe BRMC devenu depuis filiale de Carrefour ».

En 24 ans, Me Renaud a accompagné l’histoire, et les histoires, de toute une génération de Lunévillois, mais n’éprouve aucune nostalgie au moment de quitter une profession qui lui a apporté de nombreuses satisfactions.

Ici et ailleurs, l’homme le répétant : « Je n’ai jamais mis mon drapeau dans ma poche, ajoutant toujours que j’exerçais à Lunéville, où j’ai mes racines, ma famille et mes amis. »

Catherine AMBROSI"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MARC 24/06/2016 00:17

Sait on combien il va toucher?

Sait on comment il a ete nomme?

Aucune transparence