Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 09:41
EMMANUEL MACRON : "LE GOUVERNEMENT N'A PAS À DÉCIDER DES ÉVOLUTIONS DE L'ÉCONOMIE"

Les déclarations d'Emmanuel Macron suite à une manifestation de VTC à Paris :

"Il y a une transformation radicale qui s'est jouée ou qui est en train de se jouer.

Ça va de plus en plus vite, c'est de plus en plus radical, c'est toujours mondial, ça casse toutes les barrières qui existaient entre ce qu'on appelait un moment la nouvelle économie et l'ancienne, entre les différents secteurs, ça transforme la façon d'innover, de produire, de consommer les usages, et ça n'est plus dicté d'en haut.

Ce qui se passe vient d'en bas, c'est décidé d'en bas, c'est tiré par le bas.

Il y a à quelques centaines de mètres d'ici des VTC qui sont en train de manifester, après les taxis, qui montrent la difficulté des changements qui sont à l'œuvre dans nos sociétés et qui vont avec cette transformation.

Et ce n'est pas le gouvernement qui, d'ailleurs, aura à décider quelque chose. Ce sont celles et ceux qui consomment de la mobilité, et celles et ceux qui offrent de la nouvelle mobilité. C'est ça qui va se passer.»

Ces observations, d'ordre général, sont valables pour tous les secteurs de l'activité économique, y compris celui des services juridiques en France qui souffre encore du cloisonnement entre les notaires et les avocats.

La réforme Macron, avec la mise en place de l'interprofessionnalité (avocats et notaires exerçant dans les mêmes cabinets, dans les mêmes structures juridiques) est un bon début de réponse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Richard 05/02/2016 21:35

C'est rigolo. Il dit cela alors qu'il s'est acharné (lui et son prédécesseur) sur les notaires. Mais le parallèle avec les VTC est très pertinent. Future lutte notaires actuels/notaires "Macron"? Encore un clivage de plus dans la société française...

Notaire 05/02/2016 12:49

Bernard,

Vous avez vu Bernard, il y a aussi des declarations (generales) dans le dernier numero du Chasseur francais, avec des photos en couleurs.

notada 05/02/2016 12:30

Monsieur Emmanuel MACRON s'honorerait surtout s'il diligentait avec célérité la publication des décrets d'application de sa loi permettant aux DN qui le souhaitent de pouvoir creer leurs etudes.
Ils ont le droit d'être considérés et surtout d'être informés.
Hélas rien, cela s'apparente à du mépris inacceptable dans un Etat de droit !