Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 21:45
"ESCROQUERIE EN BANDE ORGANISÉE ET BLANCHIMENT" : L'UN DES NOTAIRES EST MIS EN EXAMEN, L'AUTRE EST TOUJOURS ENTENDU PAR LE JUGE D'INSTRUCTION

Un correspondant nous signale cet article :

http://www.midilibre.fr/2017/03/02/nimes-deux-notaires-interroges-dans-le-cadre-d-une-vaste-escroquerie,1473657.php

"Nîmes : deux notaires interrogés dans le cadre d'une vaste escroquerie

En début de soirée, un premier notaire était mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec obligation de verser une caution de 80 000 euros.

D eux notaires sont actuellement au palais de justice de Nimes où ils sont entendus par un juge d'instruction spécialisé dans les affaires financières. Ils sont suspectés dans une affaire de crédits et de prêts immobiliers octroyés à l'aide de montages financiers frauduleux.

L'affaire avait été révélée en juin 2016 mois au terme d'une enquête de la sûreté départementale du Gard. La brigade financière de ce service avait confondu deux gardois suspectés de se livrer à des escroqueries en série avec des fausses identités et de faux bénéficiaires de crédits immobiliers.

Ce mercredi, deux notaires ont été placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de Nîmes pour y être entendus sur cette affaire. Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir passé des actes notariés  qui auraient permis de réaliser des achats immobiliers sur la Côte d'Azur. Les deux notaires ( l'un de Cannes, l'autre de Nice ) ont été déférés devant le magistrat instructeur.

Le montant des escroqueries pourrait atteindre un million d'euros

La justice cherche à décortiquer le détail des anomalies qui auraient émaillé les actes de vente.

Selon nos informations, les deux notaires étaient entendus dans le cadre d'une procédure pour escroquerie en bande organisée et blanchiment.

La plupart des prêts auraient été réalisés auprès de banques installées dans le Gard.

Le montant des escroqueries pourrait atteindre un million d'euros.

En début de soirée, un premier notaire était mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec obligation de verser une caution de 80 000 €.  L'autre notaire était toujours entendu par le magistrat instructeur.

En juin dernier deux autres hommes ont été mis en examen pour escroquerie dans le cadre de cette affaire."

Partager cet article

Repost 0

commentaires