Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 10:08
EVA JOLY À MARIANNE : "Ce que je trouve insupportable dans le cas de François Fillon, c'est le rideau de fumée qu'il essaie de créer pour échapper à ses propres turpitudes."

http://www.marianne.net/eva-joly-rideau-fumee-que-fillon-essaie-creer-est-insupportable-100250015.html

"Eva Joly : "Le rideau de fumée que Fillon essaie de créer est insupportable"

Samedi 18 Février 2017 à 12:00

Propos recueillis par

Marie Huret

La justice, ils l'ont rendue ou subie. Magistrats, ils l'ont exercée, sans toujours parvenir à leurs fins. Prévenus célèbres, ils ont enduré une double peine, celle de l'humiliation due à leur notoriété s'ajoutant à la rigueur de la sanction. Les uns ont pu se tromper, les autres fauter.

Eva Joly, ancienne magistrate devenue avocate et députée européenne.

"Lorsque j'étais juge d'instruction, certains mis en examen me disaient : « Madame, vous avez détruit ma vie ! » Je leur répondais : « Ce n'est pas moi qui ai détruit votre vie, c'est votre délinquance. » Les politiques sont des justiciables comme les autres, mais ils rêvent encore de privilèges anciens. Le monde a changé, et François Fillon ne l'a pas compris. L'opinion publique exige de la transparence. Quand un candidat prétend aux plus hautes fonctions, il doit accepter ce que les Anglo-Saxons appellent le « scrutiny », cet examen minutieux qui consiste à passer toute votre vie au crible jusqu'à vérifier si vous n'avez pas employé votre baby-sitter au noir quand vous aviez 26 ans...

Pendant très longtemps, les élus ont bénéficié d'un privilège de juridiction qui nourrit leur sentiment d'impunité. A mes débuts comme juge d'instruction, la hantise, c'était de trouver dans le dossier un élu d'une petite commune, car à l'époque il fallait se dessaisir au profit de la Cour de cassation. Vous meniez une instruction pendant cinq ans et il fallait lâcher l'affaire qui ne serait jugée que des années plus tard. Le fait d'être sénateur a aussi pu, parfois, dissuader le parquet d'ouvrir des enquêtes pour ne pas mettre en péril les institutions. On reproche très souvent aux juges d'être instrumentalisés, manipulés. Or, peu importe par quel biais vous parviennent les informations, la seule chose qui compte, c'est si ces éléments sont vrais. Ce que je trouve insupportable dans le cas de François Fillon, c'est le rideau de fumée qu'il essaie de créer pour échapper à ses propres turpitudes."

Et ce qui est non moins insupportable, ce sont tous ses "amis politiques" qui nous expliquent sans relâche que ce qu'il a fait est sans importance ... car tout le monde le fait et que c'est légal !

La corruption est décidément omniprésente dans notre démocratie.  Il est plus qu'urgent de l'éradiquer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CREDULE 24/02/2017 02:14

« Madame, vous avez détruit ma vie ! » Je leur répondais : « Ce n'est pas moi qui ai détruit votre vie, c'est votre délinquance. »
Je pensai qu'un magistrat doit instruire à charge et décharge. L'honneur de la fonction c'est peut être de savoir se garder en toute circonstances de jugements à l'emporte pièce.
Que les politiques soient des justiciables comme tout autre paraît légitime. Toutefois, je me méfie du glissement opéré susceptible de servir de prétexte à violation de la séparation des pouvoirs.
Quant à a la transparence je préfère la position mesurée de Me DUPONT MORETTI en son ouvrage DIRECT DROIT. L'hyper transparence finit par des situations pour le moins très surprenante en pratique.
Prenez le cas des jugements de divorce : est il souhaitable que le jugement en sa teneur intégrale soit pubiée au bureau des hypothèques !!!!! Bien des gens seraient surpris de voir étaler leur vie privée par ce biais. Certains trouvent cela bien, je trouve cela totalement aberrant et disproportionné! Question de mesure.
Quant à notre pays, dire que la corruption est omniprésente ajoute au désarroi de la population par un effet loupe de certaines affaires. Maintenant l'on part d'un postulat en de multiples situations que telle fonction soutend une qualité celle d'être potentiellement un corrupteur ou un corrompu. Je suis intimement convaincu que la plupart de nos hommes politiques quel que soient leur bord politique sont intègres. C'est mon opinion. Maintenant il est de bon ton de dire "tous pourris". Que certains le soient et méritent d'être sanctionnés, rien de plus normal. Mais la dérive de bon tons, sans aucun discernement, pour tous les traîter de pourris n'aboutira in fine qu'à une seule et unique chose : les votes extrêmes.
En conclusion je préfère la pondération d'un DUPONT MORRETI et son humanité à la "partialité" de cet ancien magistrat.

avocats notaires 24/02/2017 09:04

Rappelons que les sénateurs de droite, qui soutiennent Fillon, sont mis en cause dans une sale affaire de caisse noire du Sénat dans laquelle tous piochent, Fillon inclus.
Cette solidarité dans la corruption, au point de soutenir Fillon dans sa candidature à la présidence de la République, à un effet désastreux dans l'opinion, et pas seulement en France.
La presse étrangère ne comprend pas comment Fillon puisse encore être candidat, et ce indépendamment des suites judiciaires des affaires dans lesquelles il est mis en cause.

avocats notaires 24/02/2017 08:16

Crédule :
Il appartient aux acteurs politiques de faire le necessaire pour regagner la confiance des citoyens.
Le soutien inconditionnel apporté à Fillon par nombre d'entre eux, y compris le président du Sénat, ne va pas dans ce sens.
Ils doivent aussi mettre tout en oeuvre pour qu'on ne puisse plus parler de corruption dans ce pays. Ce n'est pas non plus le cas.