Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 00:11
FERRAND A NOUVEAU EPINGLE PAR "LE CANARD ENCHAINE"

Un correspondant nous signale cet article du Figaro :

"Richard Ferrand à nouveau épinglé par Le Canard enchaîné

Mis à jour le 27/06/2017 à 22:52

Selon l'hebdomadaire satirique, le président du groupe LREM à l'Assemblée aurait embauché sa compagne dès 2000 aux Mutuelles de Bretagne. Il lui aurait également permis d'effectuer un «petit job» au château de Trévarez, qu'il gérait alors en tant que conseiller général.

«En dépit d'une présentation arrangée et orientée à dessein, il n'est fait état de strictement aucune forme d'illégalité dans cet article. Par conséquent, il n'y a rien à commenter. Seule la loi doit primer, l'État de droit, rien que l'État de droit, pas un pseudo ordre moral.» L'entourage de Richard Ferrand n'a pas tardé à réagir, après les nouvelles révélations du Canard enchaîné. Dans son édition de mercredi, l'hebdomadaire satirique épingle à nouveau le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, le qualifiant de «militant du mutualisme familial». Le député aurait accordé plusieurs faveurs à son épouse, révèle le journal. Le député aurait embauché sa femme, Sandrine Doucen, dès 2000, au sein des Mutuelles de Bretagne dont il était le directeur à l'époque. Alors âgée de 25 ans et étudiante en droit, il aurait offert à sa femme le poste de directrice du personnel.

«La bienheureuse étudiante aura bénéficié d'une sorte de “bourse” de 80.000 euros, financée par les mutualistes et les contribuables locaux»

Le Canard enchaîné

La même année, Sandrine Doucen aurait complété ses revenus par un «petit job» au château de Trévarez. Ce domaine appartient au département du Finistère, poursuit Le Canard enchaîné. Il est géré par un comité d'animation présidé par... Richard Ferrand, conseiller général. En parallèle, la femme de l'ex-ministre continue d'être salariée par les Mutuelles de Bretagne, jusqu'à sa prestation de serment d'avocat en septembre 2004. «La bienheureuse étudiante aura bénéficié d'une sorte de “bourse” de 80.000 euros, financée par les mutualistes et les contribuables locaux», tacle l'hebdomadaire.

Fin mai, Le Canard enchaîné avait déjà révélé qu'en 2011, les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand était le directeur général, avaient choisi de louer un local à une société immobilière appartenant à sa compagne. Cette opération lui aurait permis de se doter «sans bourse délier, d'un patrimoine immobilier d'une valeur actuelle nette de 500.000 euros», selon le journal. L'ex-ministre est actuellement visé par une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Brest dans le cadre de cette affaire."

Nouvelle question au sujet de Ferrand : combien de temps va-t-il rester president du groupe des députés EM à l'Assemblée Nationale ?

Il nous apparaît clairement que Macron a commis une faute politique en le faisant élire  (à l'unanimité moins 2 abstentions !) à ce poste, eu égard à ses états de service à la tête des Mutuelles de Bretagne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dugard 28/06/2017 10:15

Si certains ont des doutes ... Il faut se souvenir de tous ces militants lycéens recasés à la MNEF ;-) ou à la Mairie de Paris !

Si on veut faire des économies une seule mutuelle étudiante pour tous (et pas une par région en fonction des couleurs politiques) : sinon pour être raccord il nous faudrait créer la " MUTUELLE QUI MARCHE "... LOL

Après cela n'étonne personne que le fils de l'ancien président défendent un groupe comme TATI ... quand on est jeune avocat, on défend Mme MICHU ou la coiffeuse en liquidation !
même exemple pour de VILLEPIN qui avait un CA exceptionnel après seulement une année d'activité !
Alors FERRAND ..

avocats notaires 28/06/2017 11:50

Il ne faut pas davantage oublier que Ferrand était chargé de veiller à l'application de la réforme Macron dans le notariat et ailleurs, et le résultat en est calamiteux.
Sa "sensibilité" à la corruption ne l'aurait-elle pas prédisposé à trahir la cause qu'il etait censé défendre ?
Il a déjà beaucoup louvoye en politique, depuis l'aile gauche du PS jusqu'au libéralisme proclamé de Macron.
C'est quelqu'un qui n'est pas fiable, prêt à tout pour s'enrichir directement et par sa compagne interposée et donc très corruptible.
C'est une épine dans le pied de Macron. Il va devoir sortir du jeu politique pour que Macron, son gouvernement et sa majorité puissent réaliser les réformes libérales promises.

avocats notaires 28/06/2017 11:24

Il n'empêche :
Ferrand président du groupe majoritaire à l'Assemblée nationale, chargé de légiférer et de surveiller l'action du gouvernement contre la corruption, ça n'est tout simplement pas possible eu égard à toutes ses magouilles avérées.