Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 09:15
FERRAND, ROI DE LA MAGOUILLE, EST AUSSI UN TRES MAUVAIS PRESIDENT DU GROUPE LREM À L'A.N.

Un correspondant nous signale cet article du HuffingtonPost :

"Richard Ferrand contesté à l'Assemblée nationale, entre absentéisme et manque d'autorité

Évincé du gouvernement sur fond d'affaire judiciaire, le chef de file de La République en Marche fait l'objet de critiques au Palais Bourbon.

27/07/2017 13:35 Actualisé il y a 17 heures

Romain Herreros Journaliste politique

POLITIQUE - Les premiers pas de Richard Ferrand en tant que chef du groupe La République En Marche (LREM) à l'Assemblée nationale sont compliqués, rapporte ce jeudi 27 juillet Le Monde. En cause notamment, son absentéisme, qui fait l'objet de nombreux commentaires dans les couloirs du Palais Bourbon.

Dans ses rangs, les propos rapportés par le quotidien du soir sont peu amènes. "On ne sait pas ce qu'il fait de ses journées, on le voit deux fois deux heures par semaine en réunion de groupe et ça s'arrête là", confie un député LREM. Autre reproche fait dans son propre camp, son incapacité à diriger le groupe. "Il a laissé le bazar s'installer et maintenant on passe pour des guignols", tonne un autre député En Marche. "Il n'y a pas de patron d'En marche dans l'Hémicycle. Le groupe n'est pas organisé!", avance de son côté un député Constructif, toujours dans les colonnes du Monde.

Des bruits de couloirs également rapportés aujourd'hui par L'Express et L'Opinion, tandis que Le Parisien affirme que certains députés LREM se demandent "à quoi joue" Richard Ferrand. Signe qu'ils sont un certain nombre, dans la majorité, à vouloir vider leur sac.

Si les détracteurs en interne de Richard Ferrand choisissent l'anonymat pour critiquer ce "très mauvais président", l'opposition commence elle à ferrailler publiquement. "11h45, le président du groupe LREM arrive en séance. Hier, là que quelques petites heures. UnE présidence intermittente", a taclé sur Twitter le député LR Philippe Gosselin.

Le poids de l'enquête judiciaire

Plusieurs élus estiment que ce qui est désormais "l'affaire Ferrand" n'est pas étrangère aux difficultés rencontrées par le ministre évincé du premier gouvernement Philippe. "Je connais très bien Richard. Il a une compétence et un engagement très forts. Mais son aller-retour au ministère lui a fait perdre son autorité auprès des nouveaux députés", note auprès de L'Express le député LREM François-Michel Lambert.

La situation est tellement délicate que l'élu du Finistère ne serait pas à l'abri d'une rébellion. "La fronde qui pourrait exister ne sera pas contre Emmanuel Macron mais sur le mode de fonctionnement du groupe", prévient un élu macroniste dans L'Opinion.

Côté judiciaire, Richard Ferrand, entendu par la justice le 7 juillet, vit toujours avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. "Une "décision sera prise après l'été, possiblement dans le courant du mois de septembre", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Brest, Eric Mathais. Pas de quoi se projeter à la rentrée avec la sérénité qu'exige sa fonction de patron de la majorité."

Ferrand est devenu un boulet pour Macron. Quand va-t-il se décider à le remplacer à la tête du groupe parlementaire ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 28/07/2017 12:35

Je ne m'explique pas votre hostilité envers Richard Ferrand, qui a tant contribué à la réforme macron. Pourriez-vous nous faire l'exégèse ?

Manu 28/07/2017 18:27

Merci pour votre réponse

avocats notaires 28/07/2017 13:36

On peut aussi s'autoriser à penser que les magouilles avérées de Ferrand ne sont pas étrangères à l'application défectueuse de la réforme Macron, alors qu'il présidait la mission parlementaire chargée de veiller à la bonne exécution de cette réforme.
Il n'avait pas l'autorité nécessaire pour présider cette mission, tout comme il ne pas aujourd'hui pour présider le groupe parlementaire majoritaire.
Alors, à quand sa sortie et son remplacement par quelqu'un de crédible ?
C'est une question déterminante pour la réussite du quinquennat de Macron ... et donc pour le renouvellement de ce quinquennat.
Macron a clairement commis une faute politique en faisant élire Ferrand à la présidence du groupe parlementaire LREM. Il lui appartient maintenant de la corriger, et ce de toute urgence. Certes dans son intérêt bien compris, mais surtout dans l'intérêt supérieur de la République et des citoyens.

avocats notaires 28/07/2017 13:10

D'ailleurs, les députés LREM ont bien compris le problème que pose la présence de Ferrand à la présidence de leur groupe, notamment en matière de crédibilité, et commencent à ruer dans les brancards. À nouveau une seule question : à quand le remplacement de Ferrand par quelqu'un de non-corrompu ? Au vu du désordre qui règne déjà à l'A.N., il y a urgence.

avocats notaires 28/07/2017 12:52

Richard Ferrand a, certes, oeuvré pour la réforme Macron, mais cela ne peut pas excuser ses agissements malhonnêtes dand le cadre de sa fonction aux Mutuelles de Bretagne pour enrichir sa compagne et sa fille, et la rémunération qu'il a continué à percevoir de cet organisme pour orienter les votes des députés ... entre autres.
Sa propre corruption le disqualifie pour présider le groupe parlementaire majoritaire qui a fait de la lutte contre la corruption un axe majeur de son action.
C'est en ce sens qu'il constitue aujourd'hui un obstacle à la mise en oeuvre des réformes promises par Macron pour assainir la politique et moderniser le pays.
N'est-ce pas suffisant ?