Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 13:48
GUILLAUME POITRINAL, ANCIEN PATRON D'UNIBAIL-RODAMCO : "LE PROGRAMME DE MARINE LE PEN SERAIT MORTIFERE"

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2017/05/04/Guillaume-Poitrinal-Le-programme-de-Marine-Le-Pen-serait-mortifere-3087627

"Guillaume Poitrinal : " Le programme de Marine Le Pen serait mortifère "

04/05/2017 05:35 

Guillaume Poitrinal : « Un appauvrissement généralisé. »

Guillaume Poitrinal, 49 ans, est châtelleraudais. Ancien patron du CAC 40, il dirige désormais la PME Woodeum.

Pourquoi intervenez-vous aujourd'hui dans le débat politique ?

« Je ne fais pas de politique et je n'en ferai jamais mais quand j'ai vu que le Front national arrivait en tête au premier tour de la présidentielle avec plus de 30 % des voix à Dangé-Saint-Romain, commune que j'affectionne tout particulièrement, je me suis dit que les électeurs étaient mal informés sur les conséquences économiques du programme de Marine Le Pen qui sont évidentes à mes yeux. »

En tant qu'entrepreneur…

« Je ne me prononce pas sur les questions de société ni de politique internationale, je souhaite juste m'exprimer sur les questions de porte-monnaie, de pouvoir d'achat, de tous ces Français qui suivent ce vieux discours extrêmement simple : l'ennemi, c'est l'extérieur, l'ennemi, c'est l'euro, c'est le dumping social des autres pays européens, c'est l'immigration. Et finalement, nous Français, nous n'avons qu'à lutter contre ces ennemis de l'extérieur. C'est trop facile. La France a repoussé les réformes, c'est devenu un pays d'une complexité inouïe. En donnant ce coup de pied dans la porte comme le fait Marine Le Pen, elle ne dit pas que ce sont les Français qui vont la prendre dans la figure. »

Quelles seraient les conséquences ?

« Il y a des conséquences directes et évidentes. Notre économie est totalement connectée aujourd'hui avec les pays étrangers. Prenez Bénéteau en Vendée : 80 % de sa production de bateaux est exportée. Si on ferme les frontières et si on rétablit les droits de douane, il y aura automatiquement des mesures de rétorsion, on aura beaucoup de mal à vendre nos bateaux à l'étranger et notre main-d'œuvre vendéenne se retrouvera pour une grande partie au chômage. Prenez l'agriculture : plus de la moitié de notre production agricole est exportée. On pourrait aussi parler des parfums, des vins, de tout ce que la France fabrique et vend à l'étranger. Quant à la décision de quitter l'euro pour une monnaie nationale, à l'évidence, il y aurait un renchérissement des produits immédiats. Le franc serait une monnaie faible, il y aurait donc une forte inflation quand vous voudrez vous équiper d'un téléphone ou aller à la pompe à essence. Ce serait un appauvrissement généralisé caché. Les Français auraient beaucoup de mal à voyager à l'étranger. Et ce serait le début d'une forme de tiers-mondisation de la France. »

Les Français les plus modestes seraient donc les premières victimes…

« C'est le paradoxe : quand on regarde l'analyse sociologique du vote Le Pen, ce sont ceux qui sont en première ligne qui votent pour elle, ceux dont une grande partie des ressources va à la consommation et qui subiraient très directement la hausse des prix. Ce sont eux aussi qui, pour certains d'entre eux, vivent de notre système d'assurance sociale qui n'est pas à l'équilibre et qui fonctionne principalement par le recours à l'emprunt. Le jour où la France déciderait de fermer la porte aux marchés financiers, le système s'effondrerait. Le programme socialiste et national de Marine Le Pen serait mortifère pour les Françaises et les Français. J'appelle à prendre conscience des dégâts économiques que le repli sur soi provoquerait. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires