Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 16:40
LE MAIL DU CSN DE CE JOUR : POURSUITE DU LOBBYING INTENSIF

Un correspondant nous fait suivre ce mail :

"À tous les notaires de France.

Mon cher confrère,

Alors que débutent nos assemblées générales de compagnie de printemps, le second tour des élections présidentielles pourrait voir arriver à la fonction suprême l’auteur de la loi croissance.

Indépendamment des convictions de chacun, la profession devra s’adapter à une nouvelle configuration politique.

Pour illustrer la situation nouvelle, il me revient un slogan qui avait fait florès lors de l’élection d’un Président de la République : « Le changement dans la continuité ».

Car telle est bien la probable situation que nous allons rencontrer.

Un changement dans la forme et une continuité sur le fond, serait-on tenté de dire pour l’essentiel.

Mais pour l’heure, il convient d’attendre non seulement le résultat final de cette période électorale, mais encore qu’un gouvernement soit nommé, qu’un parlement s’installe et se prononce sur la déclaration de politique générale d’un nouveau Premier ministre.

Autant d’étapes qui recèlent encore leur part d’incertitudes.

Faut-il pour autant rester passifs durant cette période ?

Certes non.

En dépit de la charge importante de travail qui accapare notre dynamisme dans nos offices au service de nos clients, il nous revient de nous engager dans deux directions.

La première est de contacter les candidats à la députation en mesure de l’emporter que vous pourriez connaître et leur transmettre les propositions du notariat pour la prochaine législature.

Une première plaquette pour les candidats à l’élection présidentielle a été diffusée.

Une seconde destinée aux parlementaires devrait incessamment vous parvenir.

C’est un sésame pour entamer le dialogue avec celles et ceux qui demain seront nos législateurs.

Or, nous avons dans tous nos domaines de compétences, et ils sont nombreux, des suggestions de réforme qui sont autant de pistes de progrès.

Ces contacts sont aussi autant d’opportunités pour évoquer la situation de la profession qui fait face à une loi qui altère son statut.

Il suffit de prendre l’exemple du tirage au sort pour en convaincre aisément.

A la suite, nous ouvrirons un site qui servira de base de dialogues avec les députés élus en juin et les sénateurs élus en septembre.

Nous alimenterons ce site de nos observations sur les projets du futur gouvernement.

La deuxième action est interne à nos offices et consiste à s’engager sans tarder davantage dans la mise en œuvre du Plan national d’actions.

Nous avons été, en mars et avril, à la rencontre de vos élus et de vos ambassadeurs lors d’un Tour de France en neuf étapes.

Les leviers sont nombreux et de même les outils technologiques. Ces leviers et ces outils sont autant de raisons de garder confiance en l’avenir de la profession qui a toujours su trouver les ressources pour s’adapter.

À nous de nous en emparer pour améliorer notre productivité, développer nos services, répondre à la demande croissante de nos concitoyens dans le respect de nos valeurs qui sont plus que jamais essentielles dans une société en mal de repères.

La première étape de ce parcours consiste à établir un diagnostic et à définir un projet pour son office, avec ses associés, avec ses collaborateurs.

Il convient désormais de la franchir sans plus attendre.

Je suis exactement comme chacun de vous.

Le temps m’est compté entre les rendez-vous, la résolution de dossiers complexes, la gestion de mon personnel en période de plein emploi dans le notariat.

Et pourtant, il me faut bien par surcroît, tenter d’augmenter la performance de l’étude en concertation avec mes associés et consacrer de l’énergie à la profession qui doit chaque jour prouver son utilité sociale.

C’est bien cette triple bataille que chacun de nous doit mener pour faire en sorte que ce qui doit changer comme ce qui doit demeurer ne nous porte pas préjudice.

Et plus encore sortir enfin des avanies innombrables que nous avons subies par la démonstration de notre allant et de notre incontestabilité car nous assumons au quotidien la pratique apaisée du droit qu’attendent nos concitoyens comme l’a rappelé la Cour Européenne des droits de l’homme en nous qualifiant de « magistrats de l’amiable ».

Bien confraternellement

Didier COIFFARD"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ah ca ira 04/05/2017 19:26

Ils me dégoutent.
Si Le Pen est élue ils diront quoi à leurs enfants ? "Tu comprends c'était Macron ???"
Un peu comme en 40 "Tu comprends c'était la guerre..."

scandalisé 04/05/2017 19:14

Quelle bande de crétins...

Dugard 04/05/2017 18:23

Il faudrait mettre ON LINE lesdites plaquettes (pleine comme d'hab' d'éléments de language comme chez les politiques... il me tarde !

FFF 04/05/2017 17:21

Trivialement, à gerber..............

Articles Récents