Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 20:39
MACRON PRÉSIDENT !

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, nous livre, dans Le Canard du 6 juillet, son analyse sur la primaires du PS :

"On va laisser faire la primaire, et si, comme c'est probable, Hollande, au lendemain de la primaire, ne décolle toujours pas dans les sondages, Emmanuel aura un boulevard devant lui pour la présidentielle."

C'est un scénario assez vraisemblable.

Gageons que si EM était élu président, il ne manquerait pas de relancer son train de réformes pour moderniser notre pays ... ni de remplacer le GDS par quelqu'un de plus motivé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HUMANAK 26/07/2016 16:22

Si réforme, la justice demande l'équité, qui indemnisera les notaires qui ont acheté à crédit les parts d'Etude et ce sur 25 ou 30 ans ?

Neutre 19/07/2016 17:49

Macron reçoit beaucoup de critiques : il lance son parti en restant membre du gouvernement socialiste. Il va devoir faire un choix. Soit assumer son parti et quitter ses fonctions actuelles, soit y rester et continuer de donner l'impression de rabattre pour Hollande.

Manu 19/07/2016 23:50

En attendant il ferme sa "gueule"

DN75 14/07/2016 20:03

Nous sommes le 14 Juillet et nous ne sommes pas plus avancés...

Avocats notaires 13/07/2016 00:27

Alexandre Jardin, fervent supporter du "conseil du coin", était présent à la réunion politique d'Emmanuel Macron. Il y a déclaré, notamment :
« Je demande à Emmanuel Macron de ne plus se poser la question : j’y vais ou j’y vais pas ? ».
Il a changé de cheval !

avocats notaires 13/07/2016 01:20

Quelques déclarations d'Emmanuel Macron à sa réunion politique (cf "Le Monde") :
"Ce mouvement, rien ne peut plus l’arrêter. Ce mouvement, parce que c’est le mouvement de l’espoir, nous le porterons jusqu’en 2017 et jusqu’à la victoire !
Un rassemblement large, fort, volontaire, de toutes celles et ceux qui veulent juste changer le pays.
Commencer à écrire une nouvelle histoire.
Cette histoire, elle dérange. Ça arrive, j’en sais quelque chose. Parce qu’elle vient contrarier l’ordre établi, parce qu’elle inquiète le système…
Ce monde est ancien, il est usé, il est fatigué. Il faut en changer.
Pouvons-nous encore continuer comme cela ?
Une partie de ma famille a peur d’un monde qui change."
Une belle profession de foi !

Notaire 11/07/2016 13:50

A DSN:

Oui en nombre cela est très important, compte tenu de la croissance deja très importante du nombre de notaires, comme vous le notez, a raison.

DSN 12/07/2016 15:22

Tiens tiens une rumeur parle de 1000 notaires.
Je vois que les spéculations vont bon train, mais on se rapproche des 800 que j'annonçais.
Et non je ne suis pas un troll, je spécule tout comme vous!

Bref moi ça m'amuse ce petit jeu

Jef 12/07/2016 00:41

Ne vous en déplaise, il y aura 8000+ créations

Mister X 11/07/2016 20:35

Le problème n'est pas tant celui du nombre que celui des perspectives.
Entre s'installer dans une commune de 10.000 habitants face à un notaire déjà bien installé (et apprécié) et une grande ville de plus de 300.000 habitants, le challenge n'est pas vraiment le même...

DSN 11/07/2016 15:14

Je crains que le train soit néanmoins en marche.
Il y aura des créations, beaucoup, mais beaucoup moins que se que propose l'ADLC.
Je pense que l'arbitrage se fera autour de 500-800 études.

DN original 11/07/2016 11:01

Devons nous toujours etre fixés avant le 14 juillet ?

DN33 11/07/2016 19:05

Il y aura très exactement la création de 1650 notaires dans une première phase de 2 ans. ( Engagement CSN 3500). Le compte n'y est pas par apport aux engagements de la profession elle-même !!

DSN 11/07/2016 15:15

A en croire le président de l'ADLC oui.
De toute façon les vacances parlementaires vont commencer, les vacances judiciaires idem ; c'est donc d'ici fin juillet que tout sera publié.
Sinon à la rentrée !

Notaire 10/07/2016 21:36

DSN:

Ce chiffre ne peut sortir du chapeau.

Seule une vraie Etude objective, diligentée par le garde des sceaux , pourra chiffrer ce besoin .

Quoiqu'il en soit , il faudra que cette etude tienne compte de l'augmentation de 18,5 % des effectifs de notaires en quelques années, augmentation la plus importante enregistrée en Europe.

Aussi, le chiffre que vous annoncez me paraît extrêmement important.

DSN 11/07/2016 09:45

Important par le nombre?

DSN 10/07/2016 20:28

Vous le sentez ce compromis interministériel à 500-800 études pointer son nez!
Des mois que je le dis nous y sommes :-)

GdS 12/07/2016 00:23

C'est vous qui parlez de conneries ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité

DSN 11/07/2016 21:43

On se demande qui est le troll...
Vous ne faites que rabacher des conneries.
On en reparle le 14 juillet!

GdS 11/07/2016 20:03

@DSN : forcément vous êtes un troll et agissez comme tel, passez votre chemin.

DSN 11/07/2016 18:55

Je ne vais pas citer une association qui ne représente que des aigris et dont la crédibilité est entachée par le triple jeu de son président : marchand de biens, lotisseur, agent immobilier, et "notaire" (enfin diplôme).
Bref défenseur du LIDL du notariat

DSN 11/07/2016 18:53

@YOYO vous dites n'importe quoi.
L'article 52 et la décision du CC est claire les deux ministres publieront un arrêté commun en prenant compte l'avis de l'ADLC auquel est annexé une cartographie.
Cette dernière ne lie pas les ministères, ils en font donc ce qu'ils veulent, comprendre ils peuvent retenir un nombre de recommandation bien moindre.

Bref cessez d'écouter Lasserre qui fait du bluff en disant que le GDS ne pas démettre son avis... regardez ce que les ministres ont fait de son avis tarifaire ; et Lasserre le sait très bien!

GdS 11/07/2016 17:57

@YOYO : rien à attendre d'un énième troll du CSN décidément ils poussent comme du chiendent ceux-là.

GdS 11/07/2016 17:44

Vous citez quelque chose que vous ne connaissez pas ??? Où est votre crédibilité ? Cela laisse un énorme doute sur la véracité de vos interventions.

YOYO 11/07/2016 17:25

Vous dîtes n'importe quoi, vous ne savez pas lire. Aucun compromis possible c'est la proposition de l'ADLC ou rien, pas de demie mesure possible. Si vous voulez baisser le nombre de création il faut demander à l'ADLC une nouvelle carte.

DSN 11/07/2016 15:13

J'ai oublié le nom.
Mais vu sur twiter son président copier/coller ce tract libéral.

GdS 11/07/2016 13:33

C'est quoi l'asso pseudo protectrice des DN qui appelle à 4000 créations ?

DSN 11/07/2016 09:44

C'est certain.
Mais les 800 études sont connues depuis longtemps.
Il est claire que la décision politique ne sera pas maximaliste.
D'ailleurs nous venons de passer la barre des 10.000 notaires, et ce chiffre devrait encore augmenter avec les notaires salariés en cours de nomination et les 17 études en cours de création.

Progressivité dans les créations!
Et puis tout le monde sait que l'ADLC a sorti une carte très libérale en espérant obtenir la moitié en nombre.
Tout comme l'asso pseudo protectrice des DN qui appelle à 4000 créations...

GdS 10/07/2016 23:56

Non le gds n'est pas un marchand de tapis

Tifou 10/07/2016 15:31

avocats notaires
Beaucoup de rêve.
Et ne comptons pas sur les instances européennes et internationales pour obliger la France à accélérer les réformes, on le voit déjà avec la loi Macron.
Pour l'instant la France est sauvée par différents facteurs :
-Les déficits pendant un temps ont été réduits plus rapidement que prévu,
-Il y a au niveau européen plus mauvais élèves que la France,
-La France est un des rares pays européens fortement engagé dans la lutte contre le terrorisme international,
-La France arrive à emprunter sur les marchés internationaux à des taux extrêmement faibles et chaque fois qu'elle lève un emprunt les bailleurs de fonds se précipitent pour prêter,
-Le Brexit,
-Face à un nouveau président et à une nouvelle majorité les instances européennes et internationales seront toujours plus complaisantes qu'elles le seraient face à une ancienne équipe dirigeante.
De plus si les instances européennes étaient si impliquées que cela, la loi macron dans son volet professions réglementées serait déjà applicable depuis longtemps et elles auraient enjoint à l'état de mater les greffiers des tribunaux de commerce, officiers publics qui défient l'état en toute impunité.

avocats notaires 10/07/2016 16:31

Tifou :
Il ne s' agit pas de rêves mais plus simplement d'hypothèses, de scénarii, de réflexion.
Le rêve, c'est pour d'autres domaines, le cas échéant.

Tifou 10/07/2016 12:22

Avocats notaires
Admettons, le PS soutien MACRON.
Les législatives sont gagnées par la droite.
Un premier ministre de droite est nommé, qui fera la politique de la droite.
Cohabitation certes, mais seul programme de la droite qui sera appliqué.
Juppé refuse de devenir le 1er ministre de son adversaire, ce qui est la solution la plus vraisemblable, il faudra aller chercher un autre homme (ou femme) à droite.
MACRON en sera alors réduit au seuls rôles que lui assigne la constitution de la Vème République, juste un pouvoir de retarder la promulgation des lois.

avocats notaires 10/07/2016 13:37

Sauf que la nécessité de faire des réformes s' imposera encore plus ardemment qu'aujourd'hui, et que l'équipe en place (sauf si c'était le FN naturellement) n'aura pas le choix.
Et l'ébauche de programme à droite (Fillon, Juppe) ne se prétend - elle pas libérale, tout comme la gauche réformatrice (Valls, Macron) ?
Donc, hormis les extrêmes (qui vont naturellement attirer le vote d'une partie des notaires 1816), tout le monde est bien d'accord pour poursuivre et accélérer les réformes engagées sous Hollande.
Le tout sous l'étroite surveillance des instances européennes et internationales.
Dans tous les cas, la modernisation des services juridiques (notariat inclus) est appelée à se poursuivre à un rythme accéléré.
Et le vote d'une partie des notaires pour Mme Le Pen (après avoir voté pour Sarkozy puis Hollande) et le FN n'y changera rien.
La révolution numérique, qui s' accélère, va amplifier irrésistiblement le processus de reforme déjà engagé.
Il n'y aura pas de salut pour les "immobilistes" qui occupent encore - pour un temps - le terrain.

Tifou 10/07/2016 11:12

Avocats notaires
Pourquoi voulez-vous qu'il y ait une cohabitation JUPPE-MACRON ou l'inverse.
Il n'y a aucune signe en la matière.
Si JUPPE est élu président, les républicains gagneront les législatives. Pourquoi JUPPE irait chercher MACRON, il y aura forcément des gens de droite à remercier pour leur soutien lors de l'élection présidentielle, qu'il faudra nommer 1er ministre et ministres et là il y aura plus de candidats que de postes à pourvoir. Et si JUPPE prenait MACRON comme 1er ministre, le premier texte à l'assemblée ne passerait pas donc art 49-3 et motion de censure déposée par la droite et votée par la droite et exit MACRON.
A l'inverse, si MACRON est élu, cela veut dire qu'il a battu JUPPE et vous pensez qu'un ancien candidat à la fonction suprême accepterait de devenir le faire valoir de son adversaire élu. C'est du rêve, et c'est JUPPE qui détiendrait la majorité à l'assemblée nationale et ferait passer les textes qu'il aurait lui-même choisis, donc MACRON n'aurait aucun pouvoir pour réformer le pays et la seule solution qu'il aurait c'est de dissoudre l'assemblée au risque de renforcer encore la majorité de droite.
JUPPE président en 2017 et suivant ses résultats MACRON président en 2022.
Le reste c'est de l'utopie.

avocats notaires 10/07/2016 11:55

Tifou :
Quand on parle de "cohabitation" c'est uniquement dans le cas où la majorité à l'AN n'est pas celle dont dépend le président. Je n'evoquais rien d'autre et il est bien clair que le tandem Macron - Juppe ne peut se retrouver aux manettes qu'en cas de cohabitation.
On ne peut pas exclure qu'après des primaires non probantes et Hollande qui déciderait de ne pas se représenter à cause de son déficit de popularité (ou son impopularité, comme vous voudrez), le PS décide de soutenir Macron ... faute de mieux.
C'est ce qu'évoque Gérard Collomb en parlant de "boulevard" devant Macron.
Ça n'est qu'un scénario, parmi quelques autres.

Tifou 10/07/2016 11:02

Avocats notaires
Vous rêvez avec le renouvellement du personnel politique suite aux législatives.
Tout au plus seront élus ceux qui ont été battus lors des précédentes législatives.
Et si les notaires sont formatés et embrigadés par le CSN, les socialistes et les républicains sont embrigadés par leurs partis politiques respectifs. Il n'y aura pas de bouleversement car il y aura toujours le risque d'exclusion de son parti pour un contestataire qui aurait l'outrecuidance de soutenir et de voter un projet adverse.
Pour qu'il y ait du changement, il faudrait qu'une majorité de députés élus soient des non inscrits et non encartés dans un parti politique, or tout le monde sait qu'il est pratiquement impossible d'être élu si on est pas membre d'un parti politique.

DN59 10/07/2016 07:02

Le CSN a appelé à voter Hollande en 2012 après les menaces de Sarkozy ... si on a les deux mêmes candidats qu'en 2012? Pour qui le CSN appellera t il à voter? le FN ?

MACRON PRESIDENT .... il faut enfin quelqu'un capable de réformer dignement ce pays ! MERCI POUR TOUT ! EN MARCHE !!

Tifou 10/07/2016 06:53

MACRON Président.
Il ne réformera rien du tout et ce sera cinq ans de perdus, car sans majorités à l'assemblée il lui sera impossible de gouverner.
Il ne faut pas oublier que la gauche ne l'aime pas et que la droite ne lui fera pas de cadeaux.
MACRON Président
Oui en 2022

avocats notaires 10/07/2016 10:14

Tifou :
N'oubliez pas qu'à la suite de la présidentielle il y a l'élection législative, avec un renouvellement vraisemblable du paysage de l'AN.
Une cohabitation est envisageable, avec Macron président et Juppe premier ministre comme déjà envisagé ici.
Ce serait une bonne équipe pour accélérer la modernisation du pays.
Et la cohabitation est tout autant envisageable dans l'autre sens : Juppe président et Macron premier ministre.
Mais ce ne sont encore que des conjectures.

MacronAddict 09/07/2016 23:10

Qu'il est beau, qu'il est intelligent VIVE LUI !!!!!

De passage 09/07/2016 21:37

Quand on voit son incapacité à pondre deux decrets cohérents et une carte pour reformer, legerement, une petite profession... Ça serait inquiétant.
Ps: le decret sur le tarif est truffé d'erreurs, le correctif vient quand?