Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 23:28
MACRON PRÉSIDENT : EM MEILLEUR CANDIDAT DE LA GAUCHE

"SONDAGE RTL - Les Français voient le ministre de l'Économie favori en vue de l'élection présidentielle de 2017 selon notre sondage TNS Sofres-One Point.

PAR JAMES ABBOTT PUBLIÉ LE 16/06/2016 À 22:48

L'ensemble des Français voit Emmanuel Macron en tant que meilleur candidat de la gauche dans la perspective de l'élection présidentielle de 2017. Dans tous les cas de figure, que le président de la République François Hollande se présente ou non, le ministre de l'Économie est ainsi plébiscité par les Français selon notre sondage TNS Sofres-One Point pour RTL-Le Figaro-LCI.

Si c'est Jean-Luc Mélenchon qui est le favori des sympathisants de gauche comme nous le révélions jeudi, et Manuel Valls préféré des sympathisants PS en cas d'une candidature de François Hollande, Emmanuel Macron est le meilleur candidat de la gauche pour 29% de l'ensemble des Français sondés(dont 22% d'entre eux qui le citent en premier).

Il devance Manuel Valls de 10 points (19%, dont 8% le citent en premier).

Le grand perdant toutes catégories de ce sondage est François Hollande. Seulement 7% des Français pensent qu'il est le meilleur candidat de la gauche, 19% des sympathisants de gauche (5e position derrière Mélenchon, Hulot, Valls et Macron), et 30% des sympathisants PS (2e position derrière Valls).

Même dans l'hypothèse d'une non-candidature du président de la République à la présidentielle pour 2017, Emmanuel Macron serait le meilleur candidat de la gauche selon l'ensemble des Français, et aurait également une avance de 10 points sur Manuel Valls.

Macron, meilleur candidat de la gauche dans tous les cas de figure pour l'ensemble des français."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Notaire 22/06/2016 22:50

A UN AUTRE ANONYME:

Pensez vous, qu'en la matière, il y a véritablement place au jeu quand, sans se tromper, une proportion extrêmement importante de jeunes créateurs se verront confrontés à des faillites retentissantes les poussant, avec leurs familles, à des difficultés insurmontables .

Pensez vous qu'il y a lieu de continuer à mener, au nom de la liberté d'installation, un tel combat perdu d'avance ?

Il y a lieu maintenant de se poser et de clairement identifier ou sont les besoins à remplir, et comment les remplir.

Je pense que la reponse de Mr Le GUEN ce jour a l'assemblée nationale ce jour, répondant en lieu et place de notre épicier , malgre tout présent sur les bancs, en dit long sur la volonté de revenir à un debat apaise, en écartant définitivement ce mec dangereux des débats .

un autre anonyme 23/06/2016 09:13

Notaire,

Oui, je pense qu'il y a place au jeu car je considère cette loi (cet avis ADLC, plutôt) comme une grosse farce inapplicable et dangereuse pour tout le monde (installés comme nouveaux entrants)

Par ailleurs, vous remarquerez que j'ai parlé de "jeu" avec des guillemets, soulignant ainsi que le mot utilisé n'était pas le plus adapté.

Il en reste que l'anecdote est véridique et à lire un autre commentaire, elle n'est pas unique : nous risquons de tous nous tourner vers les mêmes communes. J'approuve donc votre propos.

avocats notaires 22/06/2016 23:32

Depuis l'annonce de Cambadelis de la mise en place d'une primaire à gauche, on est déjà dans les basses manoeuvres des petits copains de FH pour éliminer EM de la course à la présidentielle.
Et ceci d'autant plus qu'EM est infiniment plus populaire que FH et qu'il apparaît donc comme le candidat le plus sérieux.
La bataille est engagée et c'est cela qui va maintenant motiver en priorité tout le personnel politique.
C'est maintenant TSM (Tout Sauf Macron) et on doit s'attendre à tous les coups foireux.
La séance de cet après-midi à l'AN, et l'attitude du GDS, en sont les premières escarmouches.
La démarche des 1816 pour saboter la réforme Macron s'inscrit dans cet environnement délétère, annonciateur des plus grands désordres dans notre pays.
Honte à ces personnages indignes de la confiance des citoyens.

Paul 22/06/2016 17:08

Je ne pense pas que deux demandes seront accordees sur une meme petite commune genre 5000 6000 hab reflechissez sinon l un fermera boutique et c est l enterrement des cartes futures tous les deux ans et on revient en 1816
Il semble y avoir au ministere de la justice une force d inertie exceptionnelle ( 1an pour sortir un decret , incapacite de proposer dens le decret un ordre de preference comme dans l education nationale ). Pour le logiciel ils auraient pu s en occuper avant la loi est votee fepuis un an
C est quand meme pas un
Logiciel tres complique a creer
Pour la carte de quel droit le GDS refuserait t il une carte proposee par une autorite independante objective et suite a une loi votee et sur les bases de quelles analyses argumentees ?
A cette allure on y sera encore debut 2017
Le ministere s octroye 1an ppur faire le decret et donne dix jours aux candidats pour produire les pieces demandees sans nous indiquer lesquelles avant l ete ( on le saura quand les endroits ou se les procurer seront fermes pour conges ) quelle honte !!

un autre anonyme 23/06/2016 14:05

PASPuNot,

Philosophie partagée et complémentarité ? C'est déjà un bon départ je suppose.
Alors bonne chance à vous !

PASPuNot 23/06/2016 13:31

un autre anonyme,

On est bien d'accord. Il se trouve qu'avec cet ami nous avons la même vision du métier et que nous avons chacun un type de clientèle.

Mais il est clair que s'il y a une autre etude en face ça sera chaud...

un autre anonyme 23/06/2016 09:18

PASPuNot,

Que votre création soit à 1 titulaire ou 2, ça ne vous donnera pas plus d'os à ronger, pardon, de dossiers... Certes vous vous ferez moins concurrence entre vous, mais il faudra produite non pas 1 mais 2 revenus...

De plus, n'oubliez pas que nombre d'associations se passent mal (voire très mal); l'association est pire que le mariage. Alors si vous envisagiez depuis un certain temps de vous associer avec cette personne, OK. Mais si ce sont les circonstances qui vous y poussent, abstenez-vous...

PASPuNot 22/06/2016 22:48

Je confirme les propos d'un autre anonyme :
Dans ma zone on est 3 DN de ma promo à réfléchir à une creation dans la même commune (donc j'imagine qu'on est très loin d'être les seuls à y avoir pensé).
L'un d'entre eux est un de mes meilleurs amis et en discutant on s'est rendu compte qu'on envisageait exactement au même local! Du coup on pense déposer un dossier à 2, mais quid si on se retrouve à 5 créations au même endroit?!?

ES 22/06/2016 20:29

C'est donc au GDS qu'il faut écrire en masse.
Il faut redonner l'adresse mail du GDS!
Qui peut la donner?

un autre anonyme 22/06/2016 18:45

Paul,

En l'état actuel de l'avis de l'ADLC, la question ne se pose pas : vous vous installez dans la commune de votre choix au sein de la zone (si vous êtes tiré au sort le cas échéant).

Pas de chance si vous avez la même idée que vos petits camarades.

C'est bien mon problème : j'ai "joué" avec 2 autres DN postulants hier. Nous avons (enfin, aurions) fait EXACTEMENT les mêmes choix de communes dans notre zone. Logique.

Tifou 22/06/2016 18:38

Paul
Le logiciel d'horodatage n'est pas compliqué à créer, puisqu'il existe déjà et est employé par d'autres instances, donc il suffit de se le procurer.
Simplement suite au lobbying du CSN, le garde des sceaux ne veut pas que la loi s'applique.
Il peut utiliser tous les arguments, la cartographie de l'ADLC n'est qu'un simple avis. Le garde des sceaux peut toujours décider de prendre acte du travail de l'ADLC qui aura éclairé sa décision et proposer une carte totalement différente avec l'argument de la concertation avec la profession (CSN).

Notaire 21/06/2016 21:51

A AVOCAT NOTAIRE:

Ca on l'a déjà dit .

Le probleme aurait été le montant de l'indemnisation . Comme vous le savez .

Vos propos sont ce soir pessimistes . Ils étaient pourtant résolument optimistes jusqu'à à ce jour.

Quel mouche vous a piquée ?.

avocats notaires 21/06/2016 23:47

Notaire :
Votre appréciation n'est pas la bonne. J'imagine le coup d'après :
Puisque la régulation du nombre de notaire s'avère complexe, il ne restera qu'à libéraliser totalement l'installation, comme pour toutes les professions dites "liberales".
La régulation se fera alors naturellement, par le nombre de DN et les choix qui s'offrent à eux.
Il conviendrait aussi que la passerelle vers la profession d'avocat soit élargie, pour permettre à ceux qui le souhaitent de se réorienter plus facilement.
Naturellement, tout ceci peut faire débat.

Notaire 21/06/2016 21:42

"La Chancellerie souhaite que l'Autorité de la concurrence émette un nouvel avis fondé sur le nombre d'offices et non de notaires, tel qu'inscrit dans la loi, afin d'éviter une irrégularité juridique".

L'information est confirmée. Il s'agissait d'ailleurs au lendemain de la publication de la carte d'un avertissement fait par le CSN...( comme quoi il n'y pas que des buses à saint Malo).

Notre garde des sceaux fait donc du droit . Ce qui est a peu normal.

Notre épicier qui avait fait passer cet impératif derrière , loin derrière ses précipitations commerciales.

Nous revenons à des impératifs nobles .

Ça bloque , mais si ce n'était que cela...

La suite arrive.

CREDULE 22/06/2016 01:42

@Notaire
Pourquoi pas. Création de 1650 Entreprises notariales sur le plan national. Position que j'ai défendu depuis le début : exclusion des notaires salariés du décompte des installations. Notion d'installation appréciée exclusivement sous l'angle de l'implantation d'une entreprise. Si l'on se place sous ce critère, qui me paraît défendable, cela ne saurait s'interpréter un moyen de limiter en fait le nombre de notaires souhaitant s'installer. En tout état de cause, si tel était le cas,la suite on la connaît : du contentieux en pagaille qui va pleuvoir de tous les côtés. Une évidence. Mais ne vous inquiétez pas, le mur il va finir par tomber, comme le mur entre les deux BERLIN. Il a fini par s'écrouler.....

De original 22/06/2016 00:54

A notaire :"ca bloque mais si ce n'etait que cela"....
Une constipation passagere ????? C'est l'approche des textes ??

Lili 21/06/2016 21:07

Qui a pu participer aux réunions NOTAIRIA??????

Lili 21/06/2016 20:58

Il est évident que plus le temps passe et plus le csn fait valoir ses intérêts ....son silence actuel signifie qu'un travail est accompli en coulisses. Il faudra malheureusement s'attendre à une version édulcorée de la carte....mais jusqu'à quel point ???

Notaire 21/06/2016 20:37

Lucien ,

On se calme .

De votre temps il existait les SPFPL?

C'est quoi un socialiste rentre ?

PASPuNot 21/06/2016 22:45

Lucien propose de créer une société avec un inconnu pour se partager à deux la clientèle necessaire à la viabilité d'une étude avec un seul notaire.
Quand on connaît d'une part les problèmes rencontrés avec les associations forcées et d'autre part le temps nécessaire pour qu'une nouvelle étude soit rentable pour permettre à deux associés de vivre correctement, on peut en déduire que Lucien a de très bonnes idées!

Gérard 21/06/2016 19:51

Pour info, la pression du csn continue sur le GDS qui veut remettre en cause l'avis de l'ADLC http://www.boursorama.com/actualites/libre-installation-des-notaires-le-ministere-de-la-justice-reticent-sur-un-point-juridique

DN2 21/06/2016 20:17

Oui j'ai vu ça... Il faut continuer à se mobiliser...

Martin 21/06/2016 19:24

Pour quelle raison PLV est à nouveau reçu à la Chancellerie ? C'est vraiment n'importe quoi, quand est-ce que le ministère se décidera enfin à ne plus faire intervenir ces gens-là ? La loi est votée, non, tout de même ???? Il y en a assez !

Lucien 21/06/2016 19:13

Il ne faut pas deconner vous êtes en train de remettre en cause la li, on dirait les petites chattes qui vont pleurer dans les jupons du gds si vous avez un concurrent en face de chez vous il faut s associer avec lui dans une spfpl car vous n avez rien à lui prendre et lui rien à vous prendre ce sont les autres qu il faut chasser. Les gens du notariat ne comprennent en General rien aux affaires ce sont le plus souvent des socialistes rentrés

CREDULE 21/06/2016 21:41

@Avocat Notaire
Ce que vous soulignez est une évidence. Il faut espérer que l'Autorité de la Concurrence tienne bon et surtout ne se laisse pas déposséder de son pouvoir. De ce que j'observe en interne est assez lamentable. Gageons que cette autorité agisse dans la plus extrême fermeté pour mener à bonne fin les installations et que sa carte "minimale" soit respectée. De toute façon, son pouvoir n'ira qu'augmentant pour le meilleur de ceux voulant parvenir à s'installer sans passer par le mécanisme de la cooptation déguisée des chambres. A ce jour, ils essaient par tous les moyens de l'imposer pour contrôler tous les entrants. A voir pour la suite.....

avocats notaires 21/06/2016 21:14

Une LI intégrale aurait évité cette vague de candidatures simultanées et ses effets pervers.
Chacun aurait pris son temps pour peaufiner son projet d'entreprise, s'installer ou pas, le cas échéant négocier une association ou une amélioration de sa situation avec son employeur actuel, ....
Au lieu de cette démarche normale d'entrepreneur, on va assister à une bousculade pas ou mal contrôlée avec, naturellement, des dégâts collatéraux tant chez les anciens que chez les nouveaux notaires.
La LI intégrale aurait également évité cette usine à gaz d'une fausse liberté et d'un tirage au sort surréaliste.
Cette recherche du consensus, demarche historique de FH, est une gageure, l'absolu contraire du courage politique.

PASPuNot 21/06/2016 20:45

A titre personnel je n'ai jamais été pour la LI, mais je ferai avec s'il le faut.
Le problème c'est qu'on va passer d'un système trop verouillé à un nombre raisonnable de créations MAIS simultanées et sans concertation possible entre les candidats. Il faut quand même reconnaître que c'est une situation pour le moins originale.
Si j'étais véto ou boulanger il n'y aurait jamais 5 ou pourquoi pas 10 personnes qui chacune dans leur coin préparerait l'ouverture de leur clinique ou boulangerie dans la même ville de taille modeste (genre moins de 10.000 hab) dans les 6 mois qui viennent.
C'est ça le problème!

Macronéconomiste 21/06/2016 19:21

*applaudir.

Macronéconomiste 21/06/2016 19:20

Je ne peux qu'aplaudir...
La concurrence c'est ça...

Nyta 21/06/2016 18:37

@notada
Pourquoi dites vous que les arrêtés seront signés cette semaine?
PLV sera à la chancellerie la semaine prochaine, il est donc peu probable que les choses bougent avant.

Macronéconomiste 21/06/2016 16:42

Je crois que certains ont mal compris:
Le tirage au sort s'effectue par zone, pas à l'intérieur de chaque zone.
La quota de nouveau notaire par zone est le seul à entrer en jeu. S'il y a moins de demandes que de possibilités sur 24 heures, pas de tirage au sort, et il est possible que tous les candidats s'installent dans la même ville.
S'il y a plus de demandes que de possibilités, il y a tirage au sort, et ceux qui auront rempli les conditions dans le délai imparti pourront, dans l'ordre du tirage, choisir la commune de leur choix.. Là-encore, il est possible qu'ils aillent tous dans la même commune.

La principale inconnue qui demeure, c'est si l'ordre de traitement des zones préconisé par l'ADLC sera suivie. S'il y a cet ordre, cela va complètement changer la façon de postuler des candidats.

PASPuNot 21/06/2016 20:22

Les zones sont tellement grandes qu'il y aura bien entendu un tirage au sort pour des petites communes en périphérie!

Macronéconomiste 21/06/2016 18:53

Dans les "petites" villes il n'y aura pas de torage au sort, soyons sérieux.
Puis cela vous entrainera pour la vraie LI ;)

DN Original 21/06/2016 17:59

Ca veut donc bien dire qu'entre le tirage au sort et la nomination (il se passera plusieurs mois certainement), vous bosserez comme un âne sur votre dossier, vous ferez votre prévi, vous allez chercher un local, faire des travaux etc...dans votre coin... et au final vous pouvez vous retrouver avec un concurrent juste en face de votre local... J'avais bien compris ça aussi.

PASPuNot 21/06/2016 17:56

J'ai également compris cela, et cela m’inquiète beaucoup...!
Comment faire un prévisionnel sérieux si on se retrouve à plusieurs dans une petite commune jusque là dépourvue de notaire?!?
C'est aussi un problème pour les études existantes : si au lieu d'avoir un seul confrère en face dans des communes un peu plus grandes ils sont 2, 3, 4 ou même plus : ce n'est viable pour personne.
Sans compter les possibilités de transfert des études existantes : entre le moment du tirage au sort et l'ouverture de l'étude, si une étude a déménagé dans l'intervalle ça complique drôlement les choses.

Alors certes, on peut toujours transférer sa nouvelle étude juste après l'ouverture, mais quid alors du pas de porte en cas de location et de l'investissement en cas d'acquisition (capital immobilisé et/ou prêt à rembourser pour un local inutile, parfois difficilement louable).

Cela n'a pas été assez dit sur ce blog : les zones sont bien trop grandes. Dans ma contribution à l'ADLC j'avais suggéré la commune.

Si les derniers décrets ne prévoient rien il ne restera que deux options :
1/ choisir la grande agglo de la zone en se disant que sur le nombre de dossiers on arrivera bien à s'en sortir.
2/ choisir une plus petite commune en périphérie en priant pour être seul.

Ce n'est plus un tirage au sort mais la roulette russe...

un autre anonyme 21/06/2016 17:07

J'ai compris exactement la même chose que vous.

MARC 21/06/2016 13:53

C'est precisemment le tirage au sort qui departage

Systeme a marcher sur la tete

Je ne dis pas qu'avant c'etait bien mais ce tirage au sort est grotesque et fera des decus

PASPuNot 21/06/2016 17:59

Non, il faut dès le début choisir une/des zone(s) et choisir une seule commune par zone.
Peut-être sera-t-il possible de changer de commune avant nomination, mais rien n'est moins sûr...

DN Original 21/06/2016 16:14

D'accord merci. Ca signifie que d'une demande sur un bassin d'emploi qui pourra être acceptée (car tirée au sort), on peut être amené à changer totalement son projet (en changeant de ville par exemple) car quelqu'un aura eu plus de chance et aura été tiré au sort .... avant.... Mais qui vous empêchera d'y aller en force et de vous installer au même endroit que le premier tiré au sort ? Car après tout, la demande de nomination portera sur le bassin d'emploi non ?
Si non, et s'il faut dès la demande désigner précisément le lieu de son installation, il y a tout intérêt de demander une grande ville, où la saturation en notaires mettra plus de temps à intervenir...

DN original 21/06/2016 12:58

Question: les zones proposees par l'adlc sont en theorie assez vastes pour permettre l'installation des nouveaux notaires. Toutefois, si les personnes tirees au sort (ca sera la majorite des cas je pense) souhaitent s'installer toutes au meme endroit? Comment les departager ?? L'ordre du tirage au sort?

Nyta 21/06/2016 12:15

En effet rappelons que ce n'est qu'un avis dont il n'est même pas obligé de tenir compte.

Nyta 21/06/2016 18:34

Ce n'était qu'un tweet d'étape pour indiquer que l'avis avait été rendu.
Et Macron n'allait pas dire le contraire vu que c'est précisément son ministère qui a pesé pour que l'ADLC s'occupe de la cartographie.
Attendons le fin mot de l'histoire avant de parler de certitude.

Jean 21/06/2016 16:20

@Notada

J'ai aussi vu passer ce tweet.
Espérons que ce ne soit pas le CM stagiaire qui se soit planté lol

notada 21/06/2016 15:53

En cas de refus par GDS de la cartographie et des recommandations établies de l'AUTORITE DE LA CONCURRENCE, ce qui paraît fort improbable, il appartiendra au Premier Ministre, M. Manuel VALLS, de trancher, puisque M. Emmanuel MACRON a d'ores et déjà déclaré, le 14 juin dernier, qu'il accepterait cette proposition.
On sait d'avance que dans cette hypothèse peu réaliste, Monsieur VALLS qui a déjà fait annoncer sur le compte twitter du Gouvernement, le 17 juin dernier, la venue de 1.650 nouveaux notaires, tranchera en faveur de M. MACRON.
En effet, s'agissant d'un arrêté interministériel, il doit être signé par Monsieur URVOAS mais aussi par Monsieur MACRON et Monsieur VALLS.

Nyta 21/06/2016 14:24

Ah bon?
Lisez la loi c'est un avis qui ne lie pas le GDS.
L'ADLC a essayé de vous faire croire que c'était à prendre ou à laisser.
C'était pareil pour le tarif, on sait ce que le GDS a gardé de l'avis.
Ce sera pareil sauf à me dire sur suelle base le GDS ne pourrait pas

notada 21/06/2016 14:13

A Macroneconomiste : Vous avez tout à fait d'accord ou le GDS accepte en l'état la cartographie ou il l'a refuse en bloc mais il ne pourra pas l'amender et/ou l'accepter partiellement
Monsieur Bruno LASSERRE, Président de l'ADLC, avait bien rappelé ce principe.
En cas de refus, l'ADLC devra donc proposer une nouvelle carte.

Macronéconomiste 21/06/2016 13:09

C'est faux, il peut seulement demander à l'ADLC de refaire une carte.

Nyta 21/06/2016 12:14

PLV doit être auditionné le 27 je crois par le GDS.
La carte sera donc actée, peut être en l'état, mais le GDS pourra librement suivre ou non les recommandations.
Il est certain qu'il pourrait ne pas suivre les recommandations dans leur globalité et faire du sur mesure, c'est à dire, recourir au tirage au sort.
Ai si rien ne garantit que là où l'ADLC recommande 39 créations le GDS dise OK pour 10.

Louis 21/06/2016 07:29

Pourvu que vous disiez vrai notada

Tifou 21/06/2016 07:17

Un réformateur peut être élu mais ne fera aucune réforme car les français ne veulent pas de réformes.
Vous touchez l'éducation nationale, pof des milliers de manifestants dans la rue, Juppé s'en souvient encore,
Vous touchez les profession libérales, pof des milliers de manifestants dans la rue, Macron s'en souvient encore,
Vous touchez le code du travail, pof des milliers de manifestants dans la rue, grève à la SNCF, à la RATP, dans les raffineries, dans les transports routiers
La seule réforme que le français peut accepter c'est celle qui touche les autres et surtout pas lui.

DN original 21/06/2016 13:12

L'ideal n'est pas la reforme pour la reforme. N'oublions pas que meme les conservateurs peuvent faire des reformes!! L'important, selon moi, c'est la direction. Si vous obtenez un concensus sur l'objectif a atteindre, vous pouvez reformer. Sans le definir, cet objectif, toutes les reformes paraitront incoherentes (meme si a posteriori elles sont intelligentes) et ne peuvent deboucher que sur des mouvements sociaux...

avocats notaires 21/06/2016 12:05

Bien sûr. La France, en son actuel assez calamiteux, est déjà sous étroite surveillance du FMI et de la Commission européenne, lesquels exigent d'importantes réformes structurelles sous menace de sanctions.
Ce sont donc ces instances européennes et internationales qui nous garantissent la mise en oeuvre des réformes, bien plus que notre personnel politique dont nous connaissons, hélas, les limites et les faiblesses.

FMI 21/06/2016 10:28

Donc l'économie va couler (encore plus), la France va être sous la tutelle du FMI, qui lui fera les réformes, ou comment scier la branche sur laquelle on est assis. CQFD

Lucien 20/06/2016 22:14

Super nouvelle sources ?

Lucien 20/06/2016 20:26

Oui c est la vraie question aujourd hui mais rien le gds et son professeur de droit doivent s entretenir de la réforme avec le CSN en excluant de toutes discussions avec les dn

Martin 20/06/2016 20:05

Toujours rien de nouveau en ce qui concerne la signature des arrêtés ? Quelqu'un a t-il des infos ? Merci d'avance !

Bertrand 21/06/2016 11:31

sources ?

notada 20/06/2016 21:45

A priori, les arrêtés pourraient être signés cette semaine.

CREDULE 20/06/2016 19:29

Il apparaît incarner celui qui au mieux saura insuffler une nouvelle dynamique à Notre Pays et refondre, dans le cadre d’une nouvelle action politique, l’organisation structurelle de notre pays qui en a terriblement besoin.
L’attitude du Notariat n’est que le reflet de l’une des ces résistances internes parmi tant d’autres à ce pays l’empêchant de se tourner vers une nouvelle ère économique et sociale apte à lutter efficacement dans ce monde en renouveau.
Pour ne prendre que le simple exemple du maillage si cher à notre profession, il ne pourra « survivre » que si nos élites finissent par comprendre l’absurdité totale que la rigidité d’une organisation sociale est le meilleur outil dont dispose l’adversaire pour neutraliser son action. Sur ce plan là le Notariat a beaucoup de mal à comprendre que son refus absolu d’évoluer finira par tuer totalement le maillage. Mais l’absurdité est reine en ce pays.
Quant aux anciens présidents de la République, je suis de ces Français qui s’interrogent dans leur volonté de se représenter. Dotée d’une solide expérience de statut de chef de l’Etat, ne devraient ils pas plutôt repenser leur action au sein de l’EUROPE au travers d’une modification de nos institutions Européenne. A quand l’élection d’un Président de l’Union ? Les anciens présidents de la République devraient travailler en ce sens, droit et gauche confondue, seul espoir pour doter nos pays communs d’une vraie dynamique communautaire influente et respectée dans le Monde.

notaire lucide 20/06/2016 10:52

Y a pas le debut d'une rumeur d'alliance Juppé macron donc pas d'emballement .
J'ai juste emi cette hypothese au sujet de l'avenir de macron parcéque le ps ne le soutiendra pas.
mais c'est quand même une idee séduisante : courage politique, experience , jeunesse et sens de l'innovation, et la fin de la polotqiue politicienne à la Hollande ou Sarko.
Franchement, çe serait donner une chance aux générations futures sur des problèmes qui dépassent de loin le petit monde du notariat.

avocats notaires 20/06/2016 11:16

Le ticket Juppe-Macron (ou l'inverse), c'est dans l'hypothèse d'une cohabitation, toujours possible.

Principe di Salina 19/06/2016 23:50

Si Macron s'allie avec Juppé, c'est qu'il n'a aucun honneur et qu'il est près à trahir celui qui l'a amené ici...
Un personne qui agit ainsi prouve qu'aucune conviction ne l'anime si ce n'est la soif de pouvoir: ce qui veut dire que pour garderle pouvoir, il ne réformera rien...

avocats notaires 20/06/2016 09:39

La démarche de Jardin est celle de quelqu'un qui a compris qu'Emmanuel Macron avait gagné la partie (et, accessoirement, que les notaires furibards avaient perdu) et qu'il valait donc mieux se ranger derrière celui-ci pour la suite des opérations.
En qui peut-on encore placer sa confiance ?

avocats notaires 20/06/2016 09:28

Et Alexandre Jardin qui a trahi le Conseil du Coin en faisant allégeance à Emmanuel Macron !
Compassion pour Me Chauveau qui avait mis en lui tous ses espoirs et se glorifiait de sa relation privilégiée avec ce personnage.

avocats notaires 20/06/2016 08:37

L'entourage de FH indique aussi que celui-ci pourrait renoncer à se présenter en raison de son très mauvais score dans les sondage.
M. Vals n'est pas non plus brillant à ce niveau.
C'est donc, incontestablement, M. Macron le mieux placé "à gauche", bien qu'il ne soit "ni de gauche, ni de droite". Mais les électeurs socialistes et assimilés n'auront pas d'autre choix sérieux.

avocats notaires 20/06/2016 08:29

Richard Ferrand vient d'indiquer que si EM se présentait à l'élection présidentielle ce serait sans passer par les primaires version PS.

avocats notaires 20/06/2016 00:12

Ça pourrait se produire en cas de cohabitation : Juppe président, et Macron premier ministre ... ou l'inverse.
C'est une cohabitation qui, exceptionnellement, pourrait donner de bons résultats eu égard à la qualité des deux protagonistes.
Quant à la trahison, c'est un phénomène récurrent en politique. Tout le monde trahit tout le monde : Chirac à trahi Giscard, Balladur puis Sarkozy ont trahi Chirac, ... et ça va continuer ainsi tant qu'il y aura des politiciens. C'est inhérent au métier.

Tifou 19/06/2016 15:10

Avocats Notaires
MACRON ne pourra jamais s'appuyer sur une majorité faite de députés de droite et de députés de gauche.
Le système de la 5ème république a été mis en place justement pour éviter les majorités de coalition qui ont montré à quoi elles aboutissaient lors de la 4ème république.
Si Macron élu Président de la république ne peut s'appuyer sur une majorité issue d'une même parti (même nouveau se situant entre la droite et la gauche) cela ne sert à rien qu'il soit élu, il ne pourra rien faire.
Parce que vous pensez bien que les députés ne voteront les textes qu'en fonction de leur appartenance politique (droite ou gauche) et très peu de textes seront consensuels.
Quant à ce qui est de renouveler la population des députés, oui en effet il est à envisager une large majorité de droite avec également des députés d'extrême droite.
Mais ces élus de droite pour l'essentiel seront d'anciens battus de 2012, avec leur mentalité et il n'y aura pas de bouleversement. Car pour être candidat pour un parti il faut l'aval de celui-ci et tout le monde sait que l'appareil politique au niveau local est cadenassé par des personnes qui font de la politique depuis 20,30, 40 ou 50 ans et il n'y aura guère de places pour les jeunes. Il suffit de voir nos députés, nos sénateurs, nos ministres, et nos élus locaux, se sont les mêmes depuis 30 ou 40 ans Ségolène Royale, Laurent Fabius ministres sous MITTERAND, indéboulonnables, ils sont encore là, combien de Maire de Grandes Villes sont encore là après 25 ou 30 ans, le seul qui a arrêté c'est l'ancien maire de PARIS.
Donc à mon avis le grand bouleversement ce n'est pas pour demain.

avocats notaires 19/06/2016 22:00

Tifou : Jupe + Macron, ce serait un bon ticket, apte à moderniser le pays.

notaire lucide 19/06/2016 12:09

Je n'ai pas de boule de cristal et jamais les présidentielles n'auront ete si ouvertes, mais ca m'étonnerait. J'ai plutot l'impression qu'ils commencent déjà à lasser les français.
Perso, il ne me débecte oas, il est jeune et doué. Sa loi ne ressemble à rien, à part à une usine à gaz qui menage la chèvre et le chou, mais ça il n'y est pour rien.
Mais de là à etre president.,,, non une surprise sympa par contre :les conseillers de Juppé le convainquent qu'il va perdre s'il ne fait pas quelque chose d'audacieux, macron trahit Hollande pour Juppé et un trio Juppé Bayrou Macron fait campagne pour l'élire Juppé Pdt avec Bayrou 1 er ministre et mAcron super ministre de l'économie: là le pays aurait une chance de se reformer enfin .

avocats notaires 19/06/2016 22:50

Un ticket Juppe + Macron, ce serait parfait. Ils veulent l'un et l'autre moderniser la France, et leur niveau intellectuel est au top. Ils s'entendaient assurément très bien.

Tifou 19/06/2016 08:55

Admettons que M. MACRON soit élu. Deux questions vont vite se poser.
Avec qui gouvernera t'il (premier ministre et membre du gouvernement)
Sur quelle majorité parlementaire pourra t'il s'appuyer.
Parce que même s'il est élu avec des voix de gauche et des voix de droite, cela ne suffit pas.
On risque alors de rentrer dans une période d'instabilité gouvernementale parce que sans majorité parlementaire au moindre accros le gouvernement tombera, donc on aura une suite de gouvernement et donc un immobilisme total et on aboutira à 5 années de perdues.

avocats notaires 19/06/2016 10:24

Tifou :
Les élections législatives, à la suite de la présidentielle, vont sans aucun doute renouveler la population des députés et donner au président de la République les moyens de réaliser son programme de réformes.
Pour ce qui est de la majorité, la situation ne peut être que meilleure qu'aujourd'hui.

Principe di Salina 19/06/2016 08:30

EM ne serait même pas élu député...
Pour être élu en France, il faut le soutien d'un grand parti, hors il ne l'a pas et ne l'aura pas...
Certains prennent leur rêve pour réalité.
Mais quand on voit au fond, l'absence d'action du ministre qui n'est que paroles, faut il regretter??
Quel bilan de sa grande loi de l'an passé? De son aveu même, 5-6000 emplois.. Un peu léger non??
A mettre en compraison avec les centaines de milliers d'empoi créés par les réformes de Renzi...

DN+1 19/06/2016 15:14

Pour être élu en France, il faut le soutien d'un grand parti...C'est bien ça donc carriérisme, clientélisme, corruption...Notre classe politique est complétement hors-jeu et hors sol, lui au moins, il a des idées novatrices et compte bien les faire appliquer !!

avocats notaires 19/06/2016 09:55

L'exemple de Renzi est intéressant :
A la différence de Macron, il est chef du gouvernement, c'est-à-dire qu'il réunit à très peu près les pouvoirs du premier ministre et du président en France, tandis que Macron n'est "que" ministre c'est-à-dire dire totalement dépendant du président et du PM.
Si Macron était élu, par les votes d'une majorité de Français, il aurait non seulement une totale légitimité mais aussi, dans notre régime présidentiel, des pouvoirs très importants, dont celui du choix du PM et des ministres.
Les Français auraient aussi confirmé leur volonté de voir le pays réformé, et pas seulement au niveau des professions réglementées.
Les candidats aux législatives devraient alors moderniser leur programme dans le sens des réformes structurelles souhaitées , et il y aurait certainement, là aussi, un renouvellement du personnel.
Pour réaliser son programme de modernisation, de réformes structurelles, il aurait tous les moyens nécessaires.
Son élection debloquerait le pays et le ferait entrer dans une ère nouvelle.
Et à ce titre, vous avez raison : l'exemple de l'Italie, avec Mattel Renzi aux manettes, est à suivre.
Et en Italie, me semble-t-il, le statut des notaires à été "modernisé".

avocats notaires 19/06/2016 00:22

Et il bénéficiera de voix libérales de la droite et du centre, et de tous ceux qui aspirent à un renouvellement du personnel et des moeurs politiques.
EM a donc une vraie chance d'être le prochain président de la République.

AG 19/06/2016 13:22

Et dites moi Bernard arrêtez "vos louages" vous voulez une place de ministre ou quoi ???
A vous écoutez EM est un messi il est au commande depuis l'élection d'Hollande ( conseiller et ministre) et donc il a une part de résponsabilité dans le désastre économique de la France depuis 4 ans,
EM monte dans les sondages artificiellement car c'est le chouchou des médias, tout ce qu'il fait est excusé ou étouffé ( Sa fraude a l'ISF, c'est parole contre les illettrés de GAD, le costard etc...) cela serait un homme de droite quel foin les médias nous ferait !!!